Côte d’Ivoire : Réhabilitation des casernes de l’armée pour un coût de 4,5 Mds FCFA

ciLe ministre ivoirien auprès du président de la République, chargé de la Défense, Alain Richard Donwahi, a annoncé mercredi la réhabilitation des casernes de l’armée des les quatre régions militaires et les légions de gendarmerie du pays, pour un coût total d’environ 4,5 milliards F CFA, lors d’une visite des sites à Abidjan.

M. Richard Donwahi, a indiqué que cette opération s’inscrivait dans le cadre du programme de réhabilitation et d’équipement d’urgence des casernes de l’armée et de la gendarmerie, lors de l vise de terrain, visant à s’enquérir de l’évolution des travaux qui ont débuté depuis dix jours, dans les camps militaires à Abidjan.

Il a souligné que ces travaux qui s’étendent sur toute l’étendue du territoire national, incluent les quatre régions militaires et les légions de gendarmerie, basées dans les villes d’Abidjan, de Daloa (ouest), Bouaké (centre) et Korhogo (nord). Ils se feront simultanément.

Les sites concernés à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, sont la gendarmerie d’Agban (nord), l’ancien camp militaire de Akouédo (est), le Groupement des sapeurs-pompiers miliaires (Gspm) de l’Indénié et l’Etat-major général de l’armée.

La Côte d’Ivoire a connu une crise postélectorale, de 2010 à 2011, qui ont occasionné la destruction de nombreux édifices publics dont les casernes militaires. Celle-ci ont notamment subi d’énormes bombardements et des dégâts importants du fait du conflit qui a fait plus de 3.000 morts dans le pays.

Cette réhabilitation vise à renforcer les capacités des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci, armée) et de la gendarmerie nationale en moyens humains, matériels et financiers, a souligné le ministre de la Défense, qui s’est dit « très satisfait » de la qualité des travaux.

Il s’agit de faire des travaux de peinture, d’électricité, de l’étanchéité, des sanitaires et de refaire les bâtiments endommagés, a-t-il ajouté, tout en rappelant que ces travaux s’inscrivent également dans la loi de programmation militaire 2016-2020, en vue de permettre aux différents d’armée d’avoir de bonnes conditions de travail. Après cela, suivra la construction de nouveaux camps, a-t-il noté.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*