Côte d’Ivoire-Sénégal : le match est lancé !

Côte d’Ivoire-Sénégal : le match est lancé !
Côte d’Ivoire-Sénégal : le match est lancé !
Côte d’Ivoire-Sénégal : le match est lancé !

Samedi, la Côte d’Ivoire de Salomon Kalou accueillera le Sénégal de Pape Souaré et d’Idrissa Gueye pour une place au Mondial 2014. Alors forcément, ça fait parler les principaux intéressés…

« Le match est lancé ! » Ce constat s’est imposé dans la bouche de Pape Souaré, Idrissa Gueye et Salomon Kalou, samedi dernier après LOSC-AC Ajaccio (3-0).

Tous les trois buteurs face aux Corses, les inséparables du vestiaire lillois faisaient ainsi écho à un autre rendez-vous tout aussi capital pour eux : ce week-end à Abidjan, Ivoiriens et Sénégalais se disputeront la première manche d’un match de barrage qui verra l’une des deux nations s’envoler pour la Coupe du Monde brésilienne.

On ne pouvait manquer une telle occasion pour rassembler nos trois Africains. “Comment sentez-vous cette rencontre” fut nôtre la seule question. Le reste coule de source…

Pape Souaré : « À l’image de tout le peuple sénégalais, on aborde ce match comme une mini-finale. Nos chances de gagner existent, on va tout faire pour les jouer à fond. Ce sera un rendez-vous important, on en a conscience. Mais comme tu dois savoir le savoir, Salomon, on n’ira pas en Côte d’Ivoire pour nous laisser faire. »

Salomon Kalou : « Ça, je n’en doute pas ! Ce sera une rencontre entre frères sénégalais et ivoiriens. Nous avons toutefois l’avantage de vous avoir déjà battu dans les mêmes conditions l’année dernière (les 8 septembre et 13 octobre 2012, la Côte d’Ivoire éliminait le Sénégal en barrages pour la CAN 2013 (4-2, 0-2)). J’espère que l’histoire se répétera. »

Idrissa Gueye : « Une chose est sûre, la pression sera sur les épaules des Éléphants. Je sais qu’ils vont pousser d’entrée de jeu pour se mettre à l’abri. Car si on arrive à tenir le 0-0 à la mi-temps, votre public peut vous mettre la pression. À nous de résister. »

« Je sais que si j’énerve un peu Pape, il va s’emporter et prendre un carton »

Salomon Kalou : « Tu rigoles ? Le stade sera sûrement partagé à 50-50 entre les deux équipes. Il existe une très forte communauté sénégalaise en Côte d’Ivoire. Le stress sera donc pour tout le monde. Nous n’avons pas peur. »

Pape Souaré : « Nous non plus. D’ailleurs, je ne redoute pas l’immense Salomon Kalou (rires). Même s’il fait partie des armes offensives avec Didier Drogba et Gervinho. »

Salomon Kalou : « Je respecte moi aussi le grand Pape Souaré (il se marre). Plus sérieusement, tu es un bon joueur, dur sur l’homme et qui défend de façon très engagée. Tu connais peut-être ma façon de jouer, mais c’est réciproque. Je sais par exemple que si je t’énerve un peu, tu vas t’emporter et prendre un carton. Tiens, je vais peut-être jouer là-dessus (clin d’œil). »

Idrissa Gueye : « Il faut dire que tu n’es pas facile à prendre avec toutes tes feintes. Tu bouges énormément… et tu taquines beaucoup (trop) aussi. »

Salomon Kalou : « (s’adressant au rédacteur de LOSC.fr) Ça, c’est ce qu’ils disent, mais en réalité, les plus gros chambreurs, ce sont eux. Ça a commencé dès le tirage au sort ! Moi je dis simplement la vérité, à savoir que notre expérience est plus grande et qu’on a l’habitude de ce genre de match couperet. (il hausse le ton face aux rires moqueurs de ses compères). Ce n’est pas prétentieux de dire qu’on a plus d’atouts ! »

Idrissa Gueye : « Bon, j’avoue que vous êtes en position de force depuis notre dernier match pour la CAN. C’est pourquoi Pape et moi ne parlons pas pour l’instant. On reste silencieux. On va simplement inverser la tendance sur le terrain (il sourit). Mon pronostic ? On peut accrocher le nul. Qu’en penses-tu, Pape ? »

Pape Souaré : « Joker ! Je ne sais pas du tout ce que ça va donner. Je me prononcerai avant le match retour. »

Salomon Kalou : « Pour moi, ça sera un 2-0 net. Je pense qu’il est plus facile de reproduire ce qu’on a déjà connu, comme l’an dernier, que de le créer de toutes pièces. »

Idrissa Gueye : « Ça reste à prouver, même si malheureusement, il y aura un ou deux déçus à la fin… »

Salomon Kalou : « Il y en aura deux (il rit de bon cœur) ! De toute façon, on va prendre le même avion pour rentrer à Lille après la rencontre. Je serai donc là pour vous réconforter. Et puis comme j’ai droit à deux maillots par match, vous en aurez un chacun. Comme ça il n’y aura pas de jaloux…»

Pape Souaré : « On chahute mais ce qui est certain, c’est que pour la Coupe du Monde, on sera tous derrière l’équipe qui se qualifiera.»

Merci à tous les trois et bon match !

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*