Côte d'Ivoire : Un audit révèle un détournement de 5 milliards de F Cfa dans la filière anacarde

cote-divoire-un-audit-revele-un-detournement-de-5-milliards-de-f-cfa-dans-la-filiere-anacarde_lLes relations entre les exportateurs ivoiriens et le Conseil du Coton et de l’Anacarde s’enveniment un peu plus. En effet, un audit diligenté par le cabinet Deloitte a révélé un déficit de 5 milliards de F Cfa dans la filière anacarde. Selon les résultats de l’audit, cette somme aurait été détournée par la direction du Conseil du Coton et de l’Anacarde.

L’audit avait été ordonné par Seydou Diarra (photo), président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance, suite à une plainte de l’Association des exportateurs de cajou de Côte d’Ivoire (Aec-ci), qui dénonçait  des mouvements « suspects » sur le compte bancaire dédié au fonds réservé à la « Sacherie Export ». Pour rappel, ce fonds est géré par le Conseil du Coton et de l’Anacarde.

D’après les résultats de l’audit, il y aurait effectivement eu « détournement » d’importantes ressources de la filière anacarde par la Direction Générale du Conseil du Coton et de l’Anacarde (CCA). Il s’agirait principalement d’un prêt de 1,9 milliard de Fcfa, octroyé par le Conseil du Café-Cacao au Conseil du Coton et de l’Anacarde, pour l’aider à s’installer et à démarrer les activités de la filière. En définitive, seulement 2% de cette somme aurait été utilisé pour l’objet du prêt. L’audit poursuit en chiffrant à un total de cinq milliards FCFA, la totalité des détournements effectués par la direction du Conseil du Coton et de l’Anacarde.

Cette information vient raviver les tensions entre les exportateurs et le Conseil du Coton et de l’Anacarde. Il y a quelques jours, le président du conseil avait accusé « un cartel » constitué d’acheteurs et d’exportateurs de noix de cajou d’utiliser des  moyens peu recommandables pour faire baisser les prix bord champ.

(Agence Ecofin) 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*