Côte d’Ivoire : Un censeur de lycée trouve la mort dans un hotel

Censeur mort-hotelL’hôtel où il se présente avec sa ”bonne” petite, le vieil homme ne paye pas pour une heure de passe. Mais bien, pour deux heures. Il veut sans doute prouver à cette « jeunette » que son postérieur va souffrir de ses coups de reins endiablés. Il veut lui faire comprendre que son fric, on ne le bouffe pas comme ça. Voilà donc les deux amants qui disparaissent entre les quatre murs d’une chambre.On va voir ce qu’on va voir.

Beaucoup plus tard, soit trois heures après, on ne voit toujours pas le couple ressortir de sa chambre. Pourtant, l’homme a payé pour seulement deux heures. Le temps qui lui est imparti est donc largement dépassé. Alors, le gérant fonce à la chambre occupée par le censeur, à l’effet de lui rappeler qu’il doit libérer la pièce pour d’autres clients. Ou alors, s’il veut poursuivre sa parade au 7ème Ciel, il n’a qu’à débourser encore du pognon.

Une fois devant le local, le réceptionniste frappe à la porte, à plusieurs reprises, mais personne ne lui répond. Alors, croyant que ce couple veut se foutre de lui, il pénètre avec fracas dans la pièce dont la porte n’était pas fermée à clé. Et qu’est-ce qu’il découvre ? Notre pauvre vieux, étalé sur le lit, la langue sur le côté. Le malheureux n’a pas pu relever le défi que lui a lancé sa jeune compagne. Sré Groui est mort.

Affolé, le réceptioniste alerte son patron. En un rien de temps, l’hôtel est sur un pied. La police est saisie. Des agents arrivent sur les lieux pour un constat d’usage. Mais qu’est-ce qui a pu arriver à l’infortuné éducateur ? La personne à même de fournir des informations à cet effet, c’est bien sa petite amie. Hélas, cette dernière s’est, depuis longtemps, taillée dans la nature, après avoir mis « KO » son challenger. Pas question pour elle, d’assumer l’issue sordide de ce moment de plaisir.

La police a donc ouvert une enquête, pour trouver toutes les circonstances de la mort du sexagénaire. Lui qui entendait poursuivre son odyssée au 7ème Ciel et qui, malheureusement, devra se retrouver deux mètres sous terre.

KIKIE Ahou Nazaire

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*