Coup d’Etat manqué de Soumahoro au Parlement de la Cedeao : “Nous sommes allés vite en besogne” (Proche)

Des députés Ivoiriens siégeant au parlement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et des nouveaux figurent sur une liste qui sera retransmise en juillet à l’institution dans le cadre de la recomposition nationale après le rejet en mai d’une proposition, a indiqué la porte-parole de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Carmen Merheb.

“Les députés finissent leur mandat fin 2019, en juillet nous adresserons un courrier. Des anciens ont été reconduits et des nouveaux ajoutés”, a indiqué Mme Merheb, à un séminaire de renforcement des capacités des journalistes aux pratiques parlementaires.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Côte d’Ivoire : “Amadou Soumahoro est un problème” (Guikahué)


Fin avril, le président de l’Assemblée nationale Amadou Soumahoro avait saisi le Parlement de la CEDEAO pour lui notifier la recomposition du groupe national.


En réponse, le parlement de la CEDEAO avait refusé début mai de procéder au remplacement de deux députés comme proposé par M. Soumahoro.


“Nous sommes allés trop vite en besogne”, a réaffirmé le secrétaire général de l’Assemblée nationale Alain Acapko-addra, évoquant une “incompréhension” du parlement de la CEDEAO. M. Acapko-Addra a assuré que la même liste sera retransmise en juillet.

Les échanges entre les journalistes et les experts de l’Assemblée ont porté sur l’importance des institutions, l’historique, l’organisation et le fonctionnement de l’Assemblée nationale, la procédure législative et lexique parlementaire.

afriksoir.net

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*