Coup d’Etat raté en Turquie: le ministère public turc accuse la CIA et le FBI

ministre turcTurquie/Etats-Unis, la procédure de divorce s’accélère. Gülen n’était-il qu’un prétexte pour en arriver à accuser directement les Etats-Unis d’avoir fomenté le coup d’état en Turquie ? Si c’est le cas, le divorce risque d’aller bien au-delà du simple refroidissement des relations turco-américaines. Il semble que la Turquie se dirige vers une rupture totale non seulement avec les Etats-Unis, mais aussi avec l’OTAN. A suivre… RI
**********************************************
ISTANBUL, (Xinhua) — Les deux plus grandes instances des renseignements américaines sont accusées d’entraîner des partisans du cerveau présumé du coup d’Etat raté en Turquie, a rapporté jeudi l’agence de presse nationale turque Anadolu.
« La CIA (Central Intelligence Agency) et le FBI (Federal Bureau of Investigation) ont entraîné dans plusieurs catégories les partisans du mouvement de M. Gülen », a énoncé l’inculpation.

Cette inculpation faisait référence à Fethullah Gülen, imam turc musulman exilé aux Etats-Unis. Le gouvernement turc accuse M. Gülen et ses partisans de l’armée d’avoir orchestré la tentative de coup d’Etat.
Ankara a demandé aux Etats-Unis l’extradition de M. Gülen, mais Washington insiste sur « les preuves concrètes » reliant M. Gülen à la tentative de coup d’Etat du 15 juillet comme condition de son extradition.
Les autorités turques ont déclaré qu’au moins 290 personnes avaient été tuées dans cette tentative de coup d’Etat, dont plus de 100 « comploteurs ».
L’inculpation a souligné que les opérations menées par les procureurs et les responsables de la sécurité lors du processus du 17 décembre peuvent être prises comme un bon exemple.
Le « processus du 17 décembre » fait référence à l’enquête pour corruption ouverte le 17 décembre 2013 qui visait des hauts responsables du gouvernement et a mené à la rivalité entre le président turc Recep Tayyip Erdogan et M. Gülen.
Certains en Turquie, dont des ministres du gouvernement, ont fait de temps à autre référence à l’implication des Etats-Unis dans le coup d’Etat raté, malgré le déni catégorique de Washington.
« Cette tentative visait à affaiblir l’Etat avec toutes ses institutions en se débarrassant complètement du gouvernement », a indiqué l’inculpation. « Les membres du mouvement de M. Gülen, qui travaillent dans les institutions judiciaires et sécuritaires et qui ont reçu l’entraînement mentionné préalablement, ont agi ».
source: http://french.xinhuanet.com/2016-07/28/c_135547705.htm
http://reseauinternational.net/coup-detat-rate-en-turquie-le-ministere-public-turc-accuse-la-cia-et-le-fbi/

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*