Craignant de perdre leurs primes : Les agents de la Dasp se méfient de Diène Farba Sarr

Diène Farba Sarr Ministère de l’Economie et des Finances
Diène Farba Sarr Ministère de l’Economie et des Finances
Diène Farba Sarr Ministère de l’Economie et des Finances

La création du ministère de la Promotion des investissements et des partenariats ne fait pas que des heureux. Le personnel de la Direction de l’appui au secteur privé (Dasp) fait partie du lot des mécontents et les agents l’ont fait savoir à travers un communiqué de presse publié hier, dans lequel ils déclarent être «dans le désarroi et l’inquiétude totale». A la source du problème, le reversement dans ce nouveau ministère de la Dasp, créée depuis 2007 au Ministère de l’Economie et des Finances.

Les agents de ce service s’insurgent ainsi contre la non-prise en compte de leur «bien être social». Ils estiment qu’en changeant de tutelle, ils risquent de perdre tous leurs avantages liés à leur appartenance au corps du ministère de l’Economie et des Finances.

«A ce jour, par bribes d’informations, on entend dire que nous n’avons plus droits à nos primes. Pire encore, l’autorité ne communique même pas avec nous et si cela se confirme, la  situation décrit ci- dessous risque de nous frapper de plein fouet» se plaignent-ils dans le communiqué d’hier.

Et ils expliquent : «Nous avons contracté des crédits auprès des banques de la place avec nos fonds communs et primes, que nos salaires ne pourront pas rembourser, avec la conséquence de nous retrouver tous les mois, pour des années, avec un compte à zéro franc quand la banque prendra son dû, ou avec des poursuites en justice».

Les agents se demandent par ailleurs, si le changement intervenu dans l’ordonnancement ministériel a été fait à la suite d’une quelconque étude d’impact. Ils réclament ainsi «le maintien intégral de nos avantages acquis au ministère de l’Economie et des Finances (Mef), à défaut de nous reverser à la Direction de l’administration générale et de l’équipement (Dage) du ministère de l’Economie et des Finances (Mef)».

Dans son édition n°3192 du week-end des 14 et 15 septembre 2013, Le Quotidien avait démontré que les nouveaux ministères du Plan et de la Promotion des investissements allaient se retrouver confrontés au souci des agents des services dépendants du ministère de l’Economie et des Finances, qui allaient leur être détachés, de préserver leurs fonds communs et autres primes. Sans doute que Abdoulaye Bibi Baldé au Plan a trouvé une solution pour calmer ses troupes. Pour Diène Farba Sarr, le temps est déjà à l’urgence.

mamewoury@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*