CRD – Magal de Touba : La Senelec prévoit 900 millions pour éviter les délestages

magal touba magal touba priere Magal magal toubaLa Senelec annonce de gros moyens pour un magal de Touba sans délestage. La Société nationale d’électricité a prévu 900 millions pour garantir une fourniture correcte en électricité lors de la 117ème édition de cet événement religieux prévu en décembre.

Le magal de Touba, qui marque le départ en exil du fondateur du mouridisme, est entré dans sa phase active avec le Comité régional de développement (Crd) qui a eu lieu hier à Diourbel.

Durant cette rencontre, la Société nationale d’électricité (Senelec) a annoncé, par la voix de Balla Diack, chef du Service distribution de la délégation centre-ouest, la mise hors délestage de la ville de Touba «pendant un mois avant et après le magal».

La Senelec va mettre les gros moyens avec une enveloppe de 900 millions F Cfa pour assurer le service continu et l’amélioration de la qualité de l’électricité. Il n’a pas manqué d’émettre des craintes surtout  par rapport «à certains câbles dangereusement blessées par l’entreprise chargée des travaux routiers».

L’espace aménagé nécessiterait la mise à disposition d’un groupe électrogène de 100kva. La Senelec aurait souhaité que la mairie fournisse des candélabres pour l’éclairage des résidences des hôtes, de l’héliport et de Darou Marnane. S’agissant du secteur de l’hydraulique, les besoins se chiffrent à 150 camions, 100 bâches souples respectivement de 10 m3 et de 20 m3, 10 à 15 tonnes de chlore pour garantir la qualité de l’eau.

Pour un bon approvisionnement des fidèles durant le magal, il serait indiqué de renforcer le forage Serigne Saliou. Pour des raisons de sécurité, les techniciens demandent de détruire les  forages F4 et FKebe, mais aussi de renforcer le personnel de surveillance des vannes du réseau hydraulique.

Pour ce magal qui se déroulera au courant de la première quinzaine du mois de décembre, il est prévu la mise en œuvre d’ un état-major afin de mieux suivre les décisions qui ont été arrêtées lors de la rencontre de ce jeudi. «Et si tout se passe bien, les transporteurs pourraient utiliser la nouvelle gare routière sise vers l’héliport», expliquent les autorités.

Prévention d’Ebola

Le gouverneur Mouhamadou Moustapha  Ndao a évoqué le transfert imminent «de la gare routière qui constitue un nœud dans la circulation vers la nouvelle gare routière et trouver une solution à ce problème qui se pose dans la circulation routière à Touba». Quid de la santé et de l’hygiène ? Parlant du virus Ebola, le médecin-chef de la région médicale de Diourbel, Dr Masserigne Ndiaye, a confié que les «dispositions idoines ont été prises».

Il a demandé «la mise en place d’un site d’évacuation susceptible d’accueillir d’éventuels patients suspects entre Mbacké et Touba pour parer à toute éventualité, mais aussi la dotation de suffisamment de matériels de protection individuel au personnel de santé sans oublier l’équipement du service d’urgence de l’hôpital Ndamatou».

«Il y a aura cinq jours de consultations gratuites dont  deux avant et deux après le jour du magal», poursuit-il en annonçant 162 postes de prestations. En plus des ambulances pré-positionnées sur le site, il y aura un hélicoptère pour les évacuations d’urgence.

  • Écrit par  Boucar Aliou DIALLO

badiallo@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*