CREI L’ex-ministre produit une lettre de son père comme justificatif : Wade grille Karim

l’ancien Président Abdoulaye Wade et son fils Karim Wade
l’ancien Président Abdoulaye Wade et son fils Karim Wade
l’ancien Président Abdoulaye Wade et son fils Karim Wade

«L’argent trouvé dans le compte de Karim Wade à Monaco est un don que m’a fait un dirigeant d’un pays arabe», écrit l’ancien Président Abdoulaye Wade dans une attestation qui blanchit, à ses yeux, son fils dans l’affaire des 99 milliards retrouvés dans un des comptes de l’ancien ministre ouverts à Monaco. Pour des magistrats du Parquet spécial près la Crei, ce document semble plutôt «enfoncer» Karim Wade. Ces derniers estiment que cet acte de Me Wade est un manque de respect à la justice sénégalaise voire même une insulte à celle-ci.

La réponse servie par le fils de l’ancien chef de l’Etat sénégalais, suite à sa mise en demeure relative au montant de 99 milliards de francs retrouvé dans un de ses comptes ouverts à Monaco, n’agrée point les magistrats du Parquet spécial près la Crei.

En effet, des sources judiciaires indiquent que «dans sa réponse qu’il a servie hier devant le Procureur spécial Alioune Ndao, Karim Wade a produit une attestation fournie par son père, Me Abdoulaye Wade, en date du 13 octobre 2013 (et) signée à Versailles». Dans ledit document, soulignent nos interlocuteurs, l’ancien Président Abdoulaye Wade écrit en substance :

«L’argent trouvé dans le compte de Karim Wade à Monaco est un don personnel que m’a fait un dirigeant d’un pays arabe.» L’ancien Président Abdoulaye Wade poursuit son propos en ajoutant : «J’avais d’ailleurs écrit au Président Macky Sall» pour lui demander «de régler cette affaire entre chefs d’Etat avant la découverte de ce compte bancaire». Et Me Wade ne manque pas d’expliquer encore dans cette attestation : «Ce pays arabe est un pays ami qui entretient avec le Sénégal des relations historiques, traditionnelles et fraternelles.»

Seulement ce document appelle de la part de nos interlocuteurs des interrogations. En effet, ces derniers soulignent pour le déplorer que dans cette attestation produite par l’ancien Président sénégalais, Abdoulaye Wade ne donne pas le nom du pays arabe qu’il évoque, encore moins celui du dirigeant de ce pays, de même que les conditions dans lesquelles cet argent s’est retrouvé dans le compte de son fils  Karim Wade. Ce qui est suffisant, d’après nos sources, aux yeux des magistrats du Parquet spécial près la Crei pour considérer que cette attestation provenant du père de Karim Wade et fournie dans le dossier de son fils constitue le meilleur aveu de l’incapacité de l’ancien ministre d’Etat à justifier les fonds retrouvés dans son compte. Et que quelque part, cette attestation semble enfoncer Karim Wade plutôt qu’il ne le blanchit.

Les magistrats du Parquet spécial près la Crei ont aussi considéré, d’après des sources judiciaires, que la proposition que Abdoulaye Wade a eu à faire au Président Macky Sall «de régler la question entre chefs d’Etat», comme il l’écrit, apparaît comme un manque de respect à la Justice et même une insulte à celle-ci.

mdiatta@lequotidien.sn 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*