Crise centrafricaine : Sassou N’guesso rétropédale

Le président de la République du Congo Denis Sassou N’Guesso
Le président de la République du Congo Denis Sassou N’Guesso
Le président de la République du Congo Denis Sassou N’Guesso

Denis Sassou N’guesso, chef d’Etat du Congo a désapprouvé les conclusions des négociations qu’il avait lui-même initiées au Kenya en décembre 2014.

Dans une lettre datée du 27 janvier 2015, le président congolais affirme que les  négociations qu’il avait lui-même entamées à Nairobi «ne vont pas dans le bon sens». Selon Denis Sassou Nguesso, l’accord fait «double emploi» par rapport à l’accord de Brazzaville du 23 juillet 2014. Ce qui porte un préjudice à la médiation, avec «l’option d’une troisième transition», selon Sassou Nguesso.

«Cet accord, qui s’écarte du schéma de la médiation internationale ne saurait donc être validé », tranche le président congolais vis-à-vis de son homologue du Kenya.

En décembre dernier, Denis Sassou Nguesso avait sollicité son homologue kényan de la tenue à Nairobi «des négociations informelles entre les leaders des groupes armés centrafricains». C’était en marge d’autres négociations officiellement initiées à Brazzaville.

En Centrafrique, la présidente de transition Catherine Samba-Panza a rejeté l’accord signé entre l’ex-séléka Djotodia et Bozizé à Nairobi. Apparemment, une nouvelle transition, assortie d’une impunité totale des belligérants n’a pas plus aussi à Bangui qu’à Paris dont les soldats sont engagés en Centrafrique.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*