CRISE DE LEADERSHIP EN AFRIQUE DE L’OUEST Le président Jonathan ordonne le retrait des troupes nigérianes du Mali

(avec APAnews) – Le président Goodluck Jonathan a ordonné le retrait du contingent nigérian de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), suite à une « injustice » dont ferait l’objet l’armée de son pays, a annoncé jeudi The Guardian, un journal local. armee malienne

Selon le journal, ce retrait a été décidé en réponse à une « injustice réservée aux troupes du Nigeria et à la non reconnaissance du rôle qu’elles jouent dans la recherche d’une solution définitive à la crise malienne ». Le gouvernement estime que le Nigeria était traité avec « mesquinerie », malgré son rôle dans les efforts visant à stabiliser la situation, a ajouté le journal.

Le journal a toutefois précisé que le Directeur des informations de l’armée, le général Chris Olukolade n’a pas confirmé l’ordre de retrait des troupes du Mali. « Si nous décidons de quitter la Mali, nous en informerons les Nigérians. Et le cas échéant, nous nous conformerons à toutes les procédures diplomatiques en la matière”, a indiqué The Guardian, citant l’officier nigérian.

Si ce retrait était confirmé, ce serait un précédent dans l’histoire des missions onusiennes de maintien de la paix, dans lesquelles le Nigeria retirerait ses propres troupes de manière unilatérale, pour une divergence de vues au sujet de la composition du personnel du quartier général des opérations de la Mission. La nouvelle du retrait survient un mois après que le Secrétaire général Ban Ki-moon a annoncé la nomination du général de division Jean Bosco Kazura du Rwanda au poste de nouveau commandant de la MINUSMA, en lieu et place du général nigérian Shehu Adbulkadir qui a été le chef de la MISMA depuis sa mise en place janvier dernier.

En dépit du fait que le Nigeria est le quatrième pays membre, en termes de d’effectifs déployés dans le cadre des opérations de paix des Nations Unies, aucun général nigérian n’a été nommé à ce jour commandant d’une mission onusienne de maintien de la paix. En février dernier, le Nigeria avait envoyé 1.200 soldats dans le cadre de l’Opération MISMA, soit un bataillon de 900 hommes et 300 troupes aéroportées.

En plus d’un escadron de transmission de 61 personnes qui a été déjà déployé, l’armée de l’air du Nigeria a aussi dépêché deux avions de combat Dassault-Breguet Dornier Alpha et deux hélicoptères Mi-35, pour prendre part aux opérations de sécurisation au Mali. L’armée nigériane a également déployé un avion de transport Hercule C-130 et un G22 (avion de transport de capacité inférieure). Au cours de cette même opération au Mai, elle a perdu un de ses avions Alpha Jets et ses deux pilotes.

La MINUSMA a récemment pris la relève de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA), dans le cadre de laquelle, le Nigeria avait envoyé ses troupes en février dernier. L’Onu gère actuellement 15 opérations de maintien de la paix et une Mission politique spéciale : la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*