Crise en Gambie : La vérité sur l’«exil» de Barrow à Dakar

SUD QUOTIDIEN – L’entourage de Jammeh (essentiellement les militaires) qui était réticent au départ de Barro pour le Mali par «crainte de le voir affuter ses alliances et ses soutiens à l’étranger», a réussi à braquer le président sortant. Ce dernier intime l’ordre au chef d’Etat démocratiquement élu de ne plus poser les pieds en Gambie. Jammeh agite même la menace de poursuivre Barro pour «haute trahison» au cas où il se mettrait à dénigrer la Gambie à l’étranger. En plus, la médiation de vendredi dernier a été une des plus houleuses, puisqu’après avoir vexé Buhari dont le pays a offert à Jammeh l’asile, le numéro un gambien s’est même permis d’informer la délégation de médiation de son intention de confier le pouvoir, au soir du 19 janvier, à une transition conduite par sa Vice-Présidente, Aïssatou Ndiaye Seydi.

Sud Quotidien

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*