Crise scolaire : L’Etat menace, les enseignants se braquent

L’État a lancé un ultime appel aux enseignants pour une reprise immédiate des cours. Dans remise à la presse, le gouvernement liste les efforts fait pour les enseignants et rappelle aux syndicalistes grévistes leur responsabilité d’assurer le droit à l’éducation à tous les enfants.

Dans la même note, le gouvernement annonce qu’il prendra toutes les mesures pour assurer la continuité du service public de l’Éducation.

Mais, visiblement, cette menace n’ébranle guère les enseignants grévistes. «Les enseignants sont prêts à tout, même  être radiés», avance Abdou Faty, le secrétaire général du Sels/Authentique, repris par Sud Quotidien.

Dans le même journal, El Malick Youm, le secrétaire général du Saemss, ne dit pas autre chose : «Nous ne sommes pas prêts à céder à l’intimidation. Nous ne sommes pas prêts, non plus, à transiger sur l’exercice d’un droit constitutionnel. Les enseignants sont prêts à aller vers une logique de confrontation.»

In the Spotlight

Italie: Bruno Le Maire remis à sa place par Matteo Salvini

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

La future coalition gouvernementale italienne a annoncé des mesures anti-austérité qui ont notamment fait réagir le ministre français de l’Economie et des Finances. Après avoir mis en garde Rome, Bruno Le Maire a reçu une [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*