Dakar condamne la tentative de renversement du régime de Yahya Jammeh

c251e5ccf789ecbec5264bb614a03ed7Les autorités sénégalaises ont condamné mercredi “la tentative de renversement du régime du président” Yahya Jammeh, en Gambie. “Le gouvernement de la République du Sénégal condamne fermement la tentative de renversement du régime du président Sheikh Professeur Alhadji Dr. Yaha A. J. J. Jammeh par un groupe d’insurgés, dans la nuit du 29 au 30 décembre 2014”, écrit le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur dans un communiqué parvenu à l’APS.

“Le Sénégal, fidèle aux principes et aux valeurs qui fondent sa politique étrangère, réaffirme son opposition à la violence et à tout changement anticonstitutionnel de gouvernement comme mode d’accès au pouvoir”, ajoute la même source. Selon de nombreux médias gambiens, sénégalais et d’autres pays, une tentative de coup d’Etat s’est soldée par un échec, mardi matin, en Gambie, un pays enclavé dans le Sénégal. Ils ont annoncé que des soldats avaient attaqué le palais présidentiel, la State House, à Banjul, avant d’être repoussés.

Selon les mêmes médias, le président Yahya Jammeh était absent du pays au moment de l’attaque. Signe d’une certaine tension, la radio officielle gambienne a cessé d’émettre pendant quelques heures, mardi. Yahya Jammeh est au pouvoir depuis le 22 juillet 1994, après un coup d’Etat qui a écarté Dawda Jawara du pouvoir. Elu pour la première fois en 1996, M. Jammeh a essuyé plusieurs tentatives de renversement. Les organisations de défense des droits de l’homme ne cessent d’alerter la communauté internationale sur les violations des droits humains en Gambie, où les militants de l’opposition politique et les journalistes sont souvent réprimés.

Par Aps

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*