Décès de l’ancien SG du MFDC : Ansoumana Badji dépose les armes

Ansoumana Badji
Ansoumana Badji
Ansoumana Badji

L’ancien Secrétaire général du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc, rébellion), Ansoumana Badji, décédé dimanche, sera inhumé mardi au cimetière Manguiline à Bignona, a-t-on appris auprès de son entourage.

La cérémonie de levée du corps aura lieu le même jour à partir de 10h à la morgue de la Grande mosquée de Bignona, selon la même source. Ansoumana Badji, victime depuis 2004 d’un Accident vasculaire cérébral (Avc), est décédé à Djimiel, dans l’arrondissement de Sindian (Bignona, Sud) où il s’était rendu récemment pour suivre des traitements traditionnels, selon un membre de sa famille joint par téléphone.
M. Badji, membre de l’aile politique du Mfdc qui réclame depuis plus 30 ans l’indépendance de la Casamance, vivait depuis quelques années à Dakar où il suivait des traitements.

Il était revenu à Bignona, où vivent encore ses deux parents, à la veille de la fête de la Tabaski. Le natif de Souda, une localité se trouvant dans la zone des Kalounayes (Bignona) a vécu au Portugal. C’est à la suite des accords de paix signés entre l’Etat du Sénégal et le Mouvement indépendantiste en 2004 à Foundiougne (Fatick) que Badji est revenu au Sénégal.

Ansoumana Badji a d’abord occupé le poste de porte-parole avant d’être Secrétaire général du Mfdc. Il sera limogé de son poste après la mort du leader du Mfdc, Abbé Diamacoune Senghor en janvier 2007, a rappelé son entourage. Anssoumana Badji avait justifié, en 2005, sa nomination à la tête du mouvement irrédentiste par le fait d’une «dynamique de négociation» qui commande une «organisation solide» capable de porter les revendications des populations casamançaises.

«Nous sommes actuellement au centre d’une dynamique de négociation qui requiert, de la part de notre mouvement, une organisation solide pour porter correctement les revendications des populations de la Casamance», avait confié M. Badji à l’hebdomadaire sénégalais Nouvel Horizon.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*