Décès du Camerounais Patrick Ekeng, 26 ans, après un malaise sur le terrain

Décès du Camerounais Patrick Ekeng, 26 ans, après un malaise sur le terrain

© Alexandru Dobre, AFP | Le footballeur Patrick Ekeng est pris en charge par les secours après son malaise, le 6 mai 2016, à Bucarest.

Le milieu de terrain camerounais Patrick Ekeng est mort vendredi soir à Bucarest, après un malaise lors d’un match du championnat de Roumanie. Âgé de 26 ans, il avait joué dans le championnat français, notamment avec le club du Mans.

Après un malaise en plein match du championnat de Roumanie, le footballeurcamerounais du Dinamo Bucarest Patrick Ekeng est décédé vendredi 6 mai dans la capitale du pays.

“Des tentatives de réanimation ont été faites durant une heure et demie sans réussite”, a expliqué le médecin de Dinamo Bucarest, Liviu Batineanu, aux journalistes.

Âgé de 26 ans, l’international camerounais, qui avait rejoint en janvier ce club, était entré sur le terrain contre Viitorul Constanta depuis sept minutes au moment où il a chuté soudainement sur le gazon, sans aucun contact préalable avec un autre joueur.

“C’est un cauchemar”

“Je n’arrive pas à y croire. C’est un cauchemar. Pour moi, pour l’équipe et pour tous les supporteurs de Dinamo. C’est trop”, a réagi Ionel Danciulescu, directeur général du club. “C’est comme si on était maudit”, a-t-il insisté, faisant allusion au décès d’un autre joueur du club, Catalin Haldan, en octobre 2000 à Oltenita, au cours d’un match amical contre l’équipe locale de Santierul Naval.

“Nous t’aimerons toujours, Patrick Ekeng !”, a écrit le Dinamo Bucarest sur sa page Facebook, affirmant que le joueur “est parti, en portant le tee-shirt blanc-rouge, pour rejoindre Catalin Haldan” et d’autres joueurs qui ont “écrit l’histoire” du club.

Sur son compte Facebook, la star du football camerounais Samuel Eto’o lui a aussi rendu hommage : “Patrick Ekeng nous a quitté, frappé par la mort en pratiquant le métier qu’il a appris et qui nous unissait tous, le football. Je suis complètement effondré et abattu. C’est totalement incompréhensible, de partir si jeune”.

Tel un soldat au front,tu es parti de façon tragique comme nous révèlent ces images😞.Reposes en paix #patrickekeng🇨🇲pic.twitter.com/5tNKz0Ux2P

— Samuel Eto’o (@setoo9) 6 mai 2016

Des précédents sur le terrain

Patrick Ekeng avait disputé plusieurs saisons en France entre 2009 et 2013, notamment avec le club du Mans en Ligue 2. Son décès fait écho à celui de son compatriote Marc-Vivien Foé, survenu en 2003 après une crise cardiaque en plein match international entre le Cameroun et la Colombie, à Lyon, lors d’une rencontre de Coupe des confédérations. Le prix décerné conjointement par RFI et France 24 au meilleur joueur africain de Ligue 1 de la saison porte d’ailleurs son nom.

Le dernier cas de mort d’un joueur de football professionnel remonte au 30 avril 2015, avec la disparition de Grégory Mertens, défenseur de Lokeren dans le championnat belge, décédé trois jours après une crise cardiaque sur le terrain.

Avec AFP

In the Spotlight

Cese : Mimi Touré manoeuvre déjà

by bishba in Politique 0

Elle n’a pas attendu sa passation se service avec Aminata Tall pour démarrer ses activités au sein du Conseil économique social et environnemental. Aminata Touré ne veut en effet pas perdre de temps. Elle a [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*