DECLARATION DE POLITIQUE GENERALE A LA DOUZIEME LEGISLATURE MAHAMMAD DIONNE «VEND» LE PSE

MAHAMMAD DIONNE
MAHAMMAD DIONNE
MAHAMMAD DIONNE

Une ambiance plate à l’extérieur de l’Assemblée, en total déphasage avec les déclarations de politiques générales de ses prédécesseurs, une déclination en profondeur du Plan Sénégal Emergent. Voilà les grands traits du grand oral servi par le Pm Mahammad Dionne à la douzième législature. Sur fond de « réchauffé », selon l’opposition, le troisième chef de gouvernement sous l’ère Macky Sall a étalé, en près de dix heures de temps,  son expertise du … PSE.

Le Premier ministre Mahammad Dionne a fait hier, mardi 11 novembre, sa déclaration de politique générale dans une ambiance feutrée à l’Assemblée nationale. Contrairement à la grande mobilisation constatée lors du passage de son prédécesseur Aminata Touré devant l’hémicycle afin de se soumettre au même exercice, le troisième chef de gouvernement sous l’ère Macky Sall à faire son grand oral devant la douzième législature n’a pas bénéficié d’un grand soutien des militants de l’Apr. Il n’y avait presque pas de militants sur les abords du siège du Parlement sénégalais.
Même constat à l’intérieur de l’hémicycle : l’affluence n’était pas au rendez-vous. Les quelques sympathisants qui ont fait le déplacement n’ont pas eu beaucoup de peine pour trouver une place dans la tribune réservée au public. Un espace  qu’ils ont partagé d’ailleurs avec les journalistes de la presse écrite. A son arrivée sur les lieux, aux environs de 9 heures 52 mn, Mahammad Dionne a eu droit à un accueil très sobre, devant la porte de l’Assemblée nationale, par une petite foule de militants venus pour la plupart de la commune de Yoff.
Cette faible affluence de supporteurs n’a cependant empêché Mahammad Dionne de décliner pendant tout un ensemble de programmes pour le développement du Sénégal (voir par ailleurs). Des infrastructures à la modernisation de l’agriculture, en passant par l’amélioration de la prise en charge médicale, le relèvement de la qualité de l’éducation, l’émergence des pôles locaux de développement ou autre développement de la pêche, le chef de gouvernement  a présenté et discuté en profondeur avec les députés de la douzième législature les tenants et aboutissants du programme de développement économique du Sénégal inspiré par Macky Sall et estampillé PSE.
La déclination de cette troisième déclaration de politique générale s’est cependant faite à l’aune de  l’opposition qui a qualifié le grand oral de Mahammad Dionne de « réchauffé », voire de sorte de remake des discours présentés devant l’hémicycle par ses devanciers Abdoul Mbaye et Mimi Touré. Au final, le grand oral de Dionne s’est conclu au bout de presque dix heures de temps, pour au final, d’éternelles redondances sur le Plan Sénégal Emergent.
REACTIONS….REACTIONS….
Mbaye Ndiaye, ministre d’Etat 
Le président Macky Sall, qui a la charge de définir la politique générale de la nation, a bien fait de choisir un Sénégalais qui a la capacité, la compétence et la modestie de traduire en acte sa vision d’un Sénégal émergent à travers le Plan Sénégal Emergent (Pse). Je suis convaincu que tous les Sénégalais sont fiers et confiants de notre avenir.
Serigne Mansour Sy Djamil, député 
 Nous avons connu plusieurs plans de développement depuis l’indépendance qui n’ont, malheureusement, pas été couronné de succès. Mais cette fois-ci, je crois que l’actuel gouvernement a réuni les conditions pour éviter les erreurs du passé. Et je peux dire que le Pm a réuni toutes les conditions pour mener la barque de l’émergence du Sénégal à bon port.
Me El hadj Diouf, député 
Il est pragmatique et n’est pas un politicien au sens vulgaire du terme. Il n’a pas cherché à emballer les gens pour se faire un nom. Il est crédible et aspire confiance. C’est un brillant intellectuel qui est venu pour concrétiser et matérialiser la vision du chef de l’Etat et ne faisait pas de propagande comme certains qui lorgnaient le fauteuil du président Macky Sall.
Modou Diagne Fada, président du groupe parlementaire libéral
Nous avons entendu un discours fleuve axé principalement sur l’économie et ses secteurs connexes. Les questions essentielles sur lesquelles, il était attendu, il ne s’y est pas prononcé. Notre principale préoccupation aujourd’hui, c’est de voir quelle est l’attitude de ce gouvernement par rapport aux différentes libertés individuelles et collectives. Car, toutes les idées qu’il a évoqué ne peuvent être réalisées que dans une atmosphère apaisée et calme.
ECHOS DE LA DPG
Simples figurants 
Décidément, il y en a qui n’ont rien à faire de la Dpg du Pm. Hier, des militants de l’Apr, venus nombreux à l’Assemblée nationale, ont montré des signes de désintéressement total de ce que disait le Pm. Ils ont été ainsi nombreux à quitter l’hémicycle, lors de sa prise de parole. Par petits groupes, ils sortaient pour ne plus revenir. Le reste a d’ailleurs quitté définitivement la salle lorsque l’Assemblée a décidé d’observer une petite pause de 30mn…
Piètre rupture
La rupture tant prônée par les autorités de ce pays serait-elle pure chimère ? Certaines pratiques observées hier à l’hémicycle portent à le croire. Comme en meeting, des femmes et jeunes venus de tous bords scandaient le nom de Macky Sall, pourtant absent de la salle. Au moindre propos tenus par le Pm,  les applaudissements et les cris fusaient de partout, du fait de certaines femmes présentes sur le balcon. L’une d’elle a été d’ailleurs évacuée des lieux à l’heure de la pause, par les services de sécurité.
L’art de communiquer, le grand absent à la DPG
La communication, lors de la Dpg, a été la grande absente pour la majeure partie des orateurs. En effet, les longs discours du Pm ont fini par ensommeiller certains dans l’Assemblée. En aucun moment de son discours, Mahammed Dionne n’a essayé de tenir le public en éveil, en usant de certains stratèges et astuces, comme l’ironie. Des signes de fatigue se lisaient sur presque tous les visages. Même problème du côté de certains députés qui se sont attardés sur des remerciements et des félicitations avant d’être stoppés net au moment où ils commençaient à entrer dans le vif de leur intervention.
JMD
In the Spotlight

A LA UNE!

by bishba in A LA UNE 0

Related Posts:Ces hauts magistrats que Macky Sall maintient…Une jeune lycéenne a voulu couper le pénis de son…Ça chauffe ! Ce responsable de l’APR veut brûler…l’APRLes aveux brûlants d’Aïda MbackéBanquerouteL’intégralité De La Longue Déclaration De Politique…Direct [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*