Déclarations de Wade au meeting du FPDR : Niasse et Cie dénoncent «les velléités putschistes d’un quasi centenaire»

Moustapha Niasse Alliance des forces de progrès (Afp)

L’Alliance des forces de progrès (Afp), après s’être opposée à l’interdiction du meeting du Pds et de ses «affidés» estime que Abdou­laye Wade «poursuit son délire éveillé».

En effet, pour les camarades de Moustapha Niasse, l’ancien président de la République «feint d’oublier les crimes de sang dans lesquels son parti et lui-même sont trempés ainsi que les innombrables crimes économiques qu’il a perpétrés avec ses complices, douze ans durant».

Dans un communiqué, les Progressistes poursuivent : «Grisé par sa foule Ndiaga-Ndiaye financée avec le butin de ceux qui déclaraient, en avril 2000, que leurs soucis d’argent étaient terminés, Wade, tel qu’en lui-même, s’est mis à suggérer un coup d’Etat par l’occupation du palais de la République qui semble être une obsession morbide».

L’Afp se demande «d’où Monsieur Wade tire-t-il donc cette légitimité qui lui permet de prétendre mettre sous le boisseau les institutions de la République et la volonté populaire».

Moustapha Niasse et Cie dénoncent donc, «avec la dernière énergie, les velléités putschistes d’un quasi centenaire, de surcroit ancien chef d’Etat, prisonnier de ses propres ruses et fantasmes, asphyxié par un narcissisme sans limite qui l’empêche d’assumer la situation qu’il a lui-même créée, avec une arrogance inouïe».

  • Écrit par  Bastien DAVID

bdavid@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*