Décryptage en RDC : CENCO contre CENI

– La CENCO, bien que financée par l’Union Européenne contrairement aux affirmations des réseaux sociaux attribuant ce financement à LAMUKA, est dans l’illégalité pour avoir utilisé abusivement une méthode de surveillance des ELECTIONS sans le moindre consensus avec la CENI organe compétent d’organisation des ELECTIONS. Retenez la méthode ou technique PVT. (Parallel Vote Tabulation). Un expert dans l’observation des ELECTIONS confie que cette méthode basée essentiellement sur l’échantillonnage des données est strictement interdite d’utilisation clandestine. Les résultats de l’échantillonnage statistique de la CENCO devaient être comparés aux données de la CENI qui étaient quant à elles totales et globales.   Il est important de retenir que la Cenco n’est pas une mission de certification des résultats électoraux en République Démocratique du Congo.   C’est juste une ASBL qui a, grâce au financement de l’UE, effectué l’observation des élections. Serait-elle entrain de relayer la volonté de la main qui a donné ? Un proche avenir nous en dira plus.   La CENCO étant une mission d’observation n’avait pas pour mandat la proclamation des résultats. Elle devait concerver ses statistiques pour les transmettre aux instances judiciaires en cas de contestation des résultats par les candidats. Pourquoi a-t-elle préféré cette amplification médiatique dans le traitement des données sans les procès-verbaux des bureaux de vote, sachant bien qu’elle mettait le feu à la poudrière ?   La CENCO n’ayant pas de PV, que mettra-t-elle à la disposition des probables recalés pour étayer leur contestation qui ne sera jusqu’ici basée sur aucune donnée objective ?   Un élément non moindre dans cette analyse est le nombre de députés que les plateformes et partis politiques ont obtenus par le seuil imposé qui prouve à suffisance la popularité ou l’impopularité de chaque candidat. Cette arithmétique électorale était à disposition de tous et utile pour des STRATEGIES à prendre car ayant pour finalité la majorité parlementaire.   Sur base de tous ces éléments, je ne peux que laisser à chacun d’émettre son point de vue, respectant celui des autres, pour éclairer la lanterne sans aucune passion ni parti pris.   DXT.Dominick Xavio Tshimanga

: Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*