DEMANDE DE LIBERTE PROVISOIRE Le parquet général demande à la Cour de maintenir Cheikh Yérim Seck en prison

cheikh yerim seckLa Cour d’appel de Dakar va-t-elle accorder la liberté provisoire à Cheikh Yérim Seck ? En tout cas, si les juges suivent le réquisitoire du parquet général, le journaliste ne sera pas libre, le 28 juin prochain, date du délibéré de la Cour d’appel.

« Cheikh Yérim Seck doit rester en prison jusqu’à la fin de la procédure. Sa demande de liberté provisoire doit être rejetée », a martelé le substitut général Abdou Karim Diop.

Le juge n’a pas été convaincu par les arguments développés par les conseils du patron de « Dakaractu ». Mes Mamadou Guèye Mbow, Idrissa Sadjo et Abdou Dialy Kane ont appuyé leur demande par trois arguments.

D’une part, ils ont évoqué la garantie de représentation devant la justice. Pour convaincre les juges, les robes noires ont mis l’accent sur la personnalité de leur client qui, ont-ils rappelé, est un journaliste de renom mais également un chef d’entreprise.

Les avocats ont également écarté les risques de trouble à l’ordre public dans la mesure où la question du désintéressement de la partie civile est définitivement réglée par la Cour d’appel.

Le dernier argument avancé, c’est l’inexistence de risque de collision ou de subornation de témoins.

Au-delà de ces trois arguments, Me Guèye Mbow est même allé jusqu’à proposer le paiement d’une caution pour que Cheikh Yérim Seck puisse bénéficier d’une liberté provisoire.

« Nous sommes disposés à payer une caution dont vous fixerez le montant  », a imploré le jeune avocat

Mais pour le parquet aucun de ces arguments ne peut prospérer dans la mesure où il s’agit de « faits extrêmement graves ». Délibéré donc dans 15 jours.

A noter que Cheikh Yérim est en prison depuis 10 mois. Reconnu coupable de viol sur l’étudiante Ndèye Aïssata Tall, il avait été condamné en première instance à trois de prison ferme et au paiement de dommages et intérêts d’un montant de trois millions de francs Cfa.

Jugé en appel, le journaliste a vu sa peine ramenée à deux ans. Toutefois les dommages et intérêts sont passés à 10 millions.

Le patron de « Dakaractu » qui ne cesse de clamer son innocence, s’est pourvu en cassation. C’est pourquoi, ses avocats ont introduit une demande de liberté provisoire en attendant la décision de la Cour suprême.

Nettali

In the Spotlight

Vidéo- Assane Diouf change de look et reprend du service.

by bishba in FAITS DIVERS 0

Related Posts:DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Les élections législatives peuvent-elles se tenir le…Direct – Emmanuel Macron : «Je mettrai tout…17 novembre 1986 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*