DEMI-FINALE : GHANA–GUINEE EQUATORIALE (19 H GMT) LE BLACK STAR POUR LA PASSE DE 9, LE NZALANG POUR L’HISTOIRE

foot_ghana_danse(MALABO)– Qui du Ghana ou de la Guinée Equatoriale affrontera la Côte d’Ivoire en finale de la 30ème édition de la coupe d’Afrique des nations, ce dimanche 8 février prochain à Bata ?

Rendez-vous ce soir au Estadio de Malabo pour voir qui du Black Star ou du Nzalang va réussir à composter son ticket.

Ghana-Guinée Equatoriale ou duel entre David et Goliath ! C’est l’affiche de la deuxième demi-finale de la coupe d’Afrique des nations prévue ce soir au Estadio De Malabo.
Deuxième meilleure équipe africaine sur le plan du palmarès derrière l’Egypte, le Black Star pèse quatre titres (1963, 1965, 1978 et 1982), huit finales et 15 demi-finales dont celle de ce soir est la cinquième d’affilée.
La génération d’André Ayew est donc à la recherche d’un passé glorieux. Depuis 33 ans, le Black Star n’est plus monté sur la plus haute marche du podium. C’est cette longue traversée du désert que les hommes d’Avram Grant entendent surmonter.
Mais, il va falloir qu’ils passent sur le Nzalang Nacional de la Guinée Equatoriale. Ce qui ne sera pas une tarte. D’autant que les Equato-guinéens qui ont réussi à atteindre le carré d’as, pour la première fois dans leur histoire, croient pouvoir soulever le trophée continental devant leur bouillant public.
Même si contrairement aux phases de poule et en quarts de finale, les coéquipiers de Javier Balboa vont évoluer loin de leur chaudron de Bata. Un stade qui leur semble imprenable. Cette fois, ils seront obligés de se rendre à Malabo pour livrer une bataille épique contre les Ghanéens qui avaient mal démarré la compétition avec une cruelle défaite devant le Sénégal avant qu’ils ne reprennent les choses en main en terminant finalement premiers de la poule C.
En quarts de finale, le Black Star s’est baladé devant le Syli en lui infligeant une lourde défaite (3-0). Même s’il risque de perdre leur attaquant vedette, Asamoah Gyan, presque forfait en raison d’une blessure.
Quant aux Equato-guinéens, ils n’ont plus rien à perdre dans ce match. Ecartés des éliminatoires de la CAN, pour avoir aligné un joueur non qualifié face à la Mauritanie, ils se sont qualifiés d’office en organisant la compétition après le désistement du Maroc.
Ce soir, ils vont tenter d’atteindre le nirvana. Même si Malabo ne leur porte pas bonheur. Ils avaient, rappelle-t-on, essuyé, une lourde défaite (3-0) en 2012 devant la Côte d’Ivoire en quarts de finale.

Abdoulaye THIAM

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*