Départ de la Coalition présidentielle : Pour Rewmi, le Yaakaar n’est plus dans Benno

Idrissa seck idy-bbyL’alliance entre Macky Sall et Idrissa Seck appartient au passé. Le parti Rewmi a pris l’initiative de mettre fin au compagnonnage politique avec l’actuel chef de l’Etat en décidant de quitter la coalition Benno Bokk Yaakaar.

Finalement, le divorce  a été  prononcé. La rupture officieuse depuis plusieurs mois est devenue officielle. Le parti Rewmi a rompu les amarres qui le liaient au navire de Benno Bokk Yaakaar dont le capitaine n’est personne d’autre que le président de la République, Macky Sall. Le son de la séparation pour lequel le porte-parole de Rewmi, Abdourahmane Diouf, est monté hier au créneau, à l’issue de la réunion de l’instance dirigeante de ce parti, a été bref et sec.

«Le secrétariat politique s’est réuni aujourd’hui sous la présidence de Idrissa Seck. Un seul point était à l’ordre du jour. Il s’agit de l’avenir de Rewmi dans la coalition Benno Bokk Yaakaar. Après une longue discussion, les membres du Secrétariat ont décidé à l’unanimité  que notre parti quitte la coalition Benno Bokk Yaakaar». Basta et rien d’autre !

Entouré de Thierno Bocoum et de quelques lieutenants de Idrissa Seck, Abdourahmane Diouf s’en est tenu à cette posture. Point d’opportunité pour poser des questions. La presse a voulu en savoir plus sur les raisons officielles de cette décision de Idy et ses partisans. Mais l’interlocuteur du jour a, lui, préféré donner rendez-vous à une date ultérieure.

Certains journalistes n’ont pas manqué de ruminer leur déception. D’autres voulaient voir la mine de Idrissa Seck.  Et ils ont été rassasiés. L’ancien Premier ministre s’est offert un bain de foule. Il n’a point pu faire autrement. Cela a été une exigence des militants  qui ont pris d’assaut la permanence de Rewmi  en fin d’après-midi, hier.

Les travaux du secrétariat politique devaient démarrer vers 16h. A cette occasion, la couleur orange a été valorisée par les partisans de Idrissa Seck à travers des foulards, des casquettes, tee-shirts, des boubous et même des cravates et costumes.

Malgré la pénombre du crépuscule, Idrissa Seck est apparu du  haut de son pick-up, sourire aux lèvres. Il a surtout entendu : «Prési… ! Prési !». Son compagnonnage avec Macky Sall se conjugue ainsi au passé. Toutefois, Rewmi a perdu des plumes dans Benno Bokk Yaakaar.

Les deux «ministrables» que Idrissa Seck avait envoyés dans le gouvernement sont restés avec Macky Sall. Il s’agit de Oumar Guèye et de Pape Diouf respectivement nouveaux ministres du Tourisme, des Transports aériens et de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Ces derniers, précisait récemment le porte-parole Abdourahmane Diouf, ne représentent plus Rewmi dans le gouvernement. A l’Assemblée nationale, les députés de Rewmi œuvreront à former un groupe parlementaire, loin de celui de Benno Bokk Yaakaar et de son président, c’est-à-dire l’actuel chef de l’Etat.

biramefaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*