Départs massifs à la retraite d’universitaires : L’Etat annonce le recrutement de plus de 200 enseignants-chercheurs

Le ministre Mary Teuw Niane
Le ministre Mary Teuw Niane
Le ministre Mary Teuw Niane

Le ministre l’Enseignement supérieur et de la recherche, dont le département a connu une hausse de 12 milliards, a annoncé, avant-hier, à l’Assemblée nationale, que l’Etat a décidé de recruter 210 enseignants-chercheurs au niveau des universités publiques pour résoudre le problème des ressources humaines dans les cinq prochaines années. En outre, Mary Teuw Niane a annoncé que l’Etat va  diversifier les banques pour faciliter le paiement des bourses des étudiants.

L’avenir des universités sénégalaises préoccupe les députés. Dans les prochaines années, il y aura un départ massif d’enseignants à la retraite. Le ministre Mary Teuw Niane, interpellé par les députés sur le déficit d’encadreurs dans les universités publiques, a indiqué que l’Etat a décidé de recruter 210 enseignants-chercheurs dans les cinq prochaines années.

Selon lui, ces derniers seront répartis comme suit : 100 pour l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), 20 pour chacune des autres universités sénégalaises : Saint-Louis, Bambey, Ziguinchor et Thiès, 10 pour l’école Polytechnique et de l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (Isep) de Thiès et 10 pour l’Uni­versité virtuelle du Sénégal (Uvs).

«Et nous avons beaucoup de départs à la retraite dans les cinq années à venir. Donc, nous allons accompagner les jeunes pour qu’ils puissent faire leurs thèses, les aider à les publier à travers des projets de recherche en rapport avec le développement», décline le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche.

De l’avis de Mary Teuw Niane, l’Ucad dispose d’un programme financement de plus d’un milliard pour la réhabilitation de l’ensemble de ses anciens amphithéâtres, bâtiments, l’office du Bac, les amphis A et B de la Faculté des sciences juridiques et politiques, l’auditorium, etc. «C’est un financement de la Banque mondiale.

Et nous allons aussi réhabiliter les infrastructures des quatre universités : Thiès, Bambey, Ziguinchor et Saint-Louis. Donc, il s’agit, pour cette année, de maîtriser complètement les équipements au niveau de l’enseignement supérieur», condense-t-il.

Paiement des bourses
Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche souhaite que le retard dans le paiement des bourses soit un vieux souvenir. Pour réussir ce défi, il informe que les autorités ont entamé des démarches pour la diversification des banques dans le paiement des bourses.

«L’objectif visé cette année est de procéder au paiement des bourses avant fin décembre. Et nous allons tout faire pour essayer d’éviter les retards dans le paiement des bourses. C’est aussi la politique de transparence, d’excellence, au niveau des bourses», explique M. Niane. En outre, le ministre Mary Teuw Niane signale que les étudiants de L1 vont être payés au mois décembre, de même que ceux de L3 qui sont dans les écoles d’ingénieurs, au niveau de la Faculté de médecine et les doctorants.

Il faut savoir que le budget 2015 du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche a été voté avant-hier à l’Assemblée nationale. Il est estimé à 130 milliards 197 millions F Cfa contre 118 milliards 17 millions F Cfa, soit une hausse de 12 milliards 179 millions F Cfa en valeur absolue et 10,32%, en valeur relative.

Pape Nouha SOUANE

pnsouane@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*