Des Libériens estiment être dans le viseur des arbitres.

liberiaDes supporters, observateurs et joueurs libériens interrogés par l’envoyé spécial de l’APS ont expliqué les incidents ayant émaillé la rencontre Liberia-Sénégal par ”le mauvais arbitrage” dont est victime leur sélection depuis plusieurs matchs.

‘’Personne ne peut prévenir la réaction d’une foule et ce soir l’arbitre est passé à côté de son sujet. On a eu l’impression qu’il voulait voir le Sénégal gagner cette partie’’, a déclaré une supportrice libérienne habillée d’un équipement siglé FIFA pendant la longue interruption de la partie intervenue à la 78-ème minute de la partie.

Commentant les jets de pierres venant de la tribune numéro 10 du Samuel K. Doe complex qui accueille ‘’les véritables supporters du Lone Star’’, elle avance l’exaspération face aux nombreuses ‘’erreurs d’arbitrage’’.

”Contre l’Ouganda (0-1), on a eu droit au même scénario. Ce soir, c’est la même chose”, a-t-elle soutenu, trouvant des circonstances atténuantes au public.

Ce journaliste officiant dans une web TV locale relève que les supporters libériens ont réagi suite à une série d’erreurs d’arbitrage.

‘’Ce soir contre le Sénégal, personne ne peut nier la faute sur le 10 sénégalais (Sadio Mané) mais après il y a eu cette faute évidente sur notre attaquant Gran Pa (Francis Doe)’’, a-t-il détaillé, estimant que l’arbitre a manqué de courage sur le coup. ”C’est comme si on veut protéger la grande équipe contre le petit poucet”, a-t-il commenté.

Dans les couloirs allant à leurs vestiaires, les attaquants libériens Lafford et Sekou Jabbateh ont fustigé l’arbitrage notamment en première période qui a fait pencher la balance du côté sénégalais.

‘’Nous avons eu affaire à une grande équipe du Sénégal mais sans l’arbitre, le mach aurait pu connaitre un autre sort’’, a indiqué Jabbateh.

Et pourtant, la Fédération libérienne de football (LFA), qui était dans le viseur de la CAF et de la FIFA, avait multiplié les gestes avant et pendant la rencontre pour prévenir les incidents.

Mais c’était sans compter avec des ultras qui s’en donnaient à cœur joie, même après la rencontre obligeant l’équipe nationale à rentrer à son hôtel sous forte escorte.

Par ailleurs, contre l’Ouganda, le défenseur libérien, Omega Roberts a failli s’en prendre physiquement à l’arbitre tchadien de la partie. La LFA craint une suspension du joueur pour les prochains matchs de sa sélection nationale.

Avec cette troisième défaite, le Lone Star est éliminé de la Coupe du monde 2014.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*