Développement des études américaines au Sénégal : Les étudiants invités à découvrir l’univers du pays de l’Oncle Sam

Développement des études américaines au SénégalPour permettre à l’étudiant sénégalais de comprendre davantage les enjeux internationaux et soutenir sa Nation pour qu’elle ne reste pas en marge de l’évolution de la planète, l’Association sénégalaise pour la promotion des études américaines (Sasa) a tenu hier un symposium dans le but de donner aux étudiants, professeurs et autres chercheurs du département d’An­glais et des autres structures académiques un cadre d’échanges pour le renforcement de leurs connaissances sur les Etats-Unis.

Selon le coordinateur de l’Asso­ciation Sasa, Louis Mendy, «l’objectif de ce symposium est aussi de donner une chance aux doctorants qui font des recherches sur les Etats-Unis de présenter les as­pects de leurs recherches».

Pour lui, «il est important pour le doctorant, à un certain moment de ses recherches, de présenter ce qu’il a trouvé à des professeurs et à des collègues qui vont réagir, critiquer et lui donner des orientations, afin qu’il termine sa thèse dans une bonne orientation».

L‘ambition de cette association est de participer au développement des études américaines au Sénégal, pour que le monde académique, politique, militaire et sportif ait une meilleure compréhension de ce pays qui ne laisse personne indifférent, selon eux. A l’occasion de leur panel, qui a eu lieu à l’Ucad 2, différents aspects de la civilisation, de la littérature, de la politique et même de la vie militaire aux Etats-Unis ont été abordés.

D’après eux, le rôle que joue ce pays sur l’échiquier mondial mérite qu’il soit largement étudié. Ce qui justifie le thème de cette première édition : «Les regards croisés sur les études américaines».

Selon Souleymane Ndao, étudiant en 2ème année de thèse de doctorat unique à l’étude américaine, l’intérêt de cette association est de «bâtir un pont qui relie les Etats-Unis et le Sénégal et de voir comment cette coopération intellectuelle et culturelle pourrait bien nous profiter, nous étudiants et doctorants».

«L‘initiative de ce panel est louable, car ça permet à nos étudiants, nos doctorants de mieux échanger sur les travaux, qu’ils ont entrepris depuis quel­ques années, de mettre en œuvre, d’exposer ce qu’ils ont fait devant leurs camarades et d’échanger pour mieux avancer dans leurs recherches», a déclaré le représentant du recteur, Dr Ibrahima Lô.

Stagiaire

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*