DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES AU SENEGAL 27 PROJETS D’INFRASTRUCTURES ROUTIERES POUR 570 MILLIARDS DE FRANCS CFA

lesrails_senDévelopper un plateau d’infrastructures aligné aux meilleurs standards pour soutenir la croissance et assurer un développement équilibré du territoire. C’est l’ambition du gouvernement du Sénégal. L’annonce a été faite hier, mardi 11  novembre par le Pm , lors de sa déclaration de politique générale.

Le gouvernement du Sénégal ambitionne de réaliser, pour les années à venir, 27 projets d’infrastructures routières pour un montant global de 570 milliards de francs cfa. C’est du moins ce qu’a révélé hier, mardi 11 novembre le Premier ministre Mahammad Dionne dans  sa déclaration de politique générale. Il a également annoncé le démarrage en 2015 de l’autoroute Thiès –Touba,  qui désenclavera la région naturelle du Fouta et l’Est du pays avec l’embranchement Thiès-Tivaouane et celle de M’Bour-Kaolack, à l’horizon 2017, seront selon lui,  les projets autoroutiers phares des cinq prochaines années.
A en croire au Premier ministre, le secteur des transports sera davantage modernisé. Ainsi, le programme de renouvellement du parc des minibus adossé à la professionnalisation des acteurs, expérimenté à Touba, sera étendu aux régions de Thiès, Louga, Saint-Louis, Kaolack, Tambacounda et Ziguinchor.
En outre, il a ajouté que la mobilité urbaine dans le Grand Dakar sera améliorée par la mise en circulation de 300 minibus qui viendront s’ajouter aux 1300 déjà en service. Un programme d’acquisition de 475 nouveaux bus est également en cours, pour le renforcement du parc de transport public de Dakar-Dem-Dikk.
S’agissant du chemin de fer, le Gouvernement a décidé selon le Premier ministre de développer une stratégie de relance articulée autour d’un maillage du territoire et adossée à des projets miniers porteurs. Ce qui en fera un levier de croissance et de développement durable mais aussi un instrument de désenclavement des régions naturelles de la Casamance, du Fouta et du Sénégal Oriental.
UN TRAIN EXPRESS POUR ASSURER DAKAR-AIBD
Suivant toujours le Pm, la desserte ferroviaire Dakar-Aibd sera assurée par un train express régional, rapide et moderne, à partir de 2015-2016, en vue de faciliter la mobilité entre la grande banlieue et le centre ville.
En matière de transport aérien, il a indiqué que l’ambition du gouvernement  est de faire de Dakar un hub et faire jouer au secteur un rôle plus important de support au développement des autres secteurs de l’économie. Pour le désenclavement de la région de Casamance, il a fait savoir que le Sénégal s’est enrichi de deux navires “Aguène” et “Diambogne”, acquis pour une enveloppe de 31 milliards FCFA.
Ndeye Aminata CISSE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*