DIOURBEL- Accusée d’avoir mordu le sexe de son mari : Bator Dieng déférée au parquet

La dame Bator Dieng est depuis hier, déférée au paarquet de Diourbel. Il lui est reproché d’avoir mordu le sexe de son mari Sawrou Ndiaye, jusqu’à lui occasionner une incapacité temporaire de travail de 30 jours. Les faits se sont déroulés au quartier Touba Ndiarème.JUGE

Une banale histoire serait à l’origine de ces bisbilles entre époux. Le mari, d’après une source proche du dossier, voulait entretenir lundi dernier, des rapports intimes avec sa femme, qui n’a pas voulu accéder à la demande.
Il s’en est suivi une bagarre qui a fini par mal tourner. Présentement, le mari qui aurait perdu une partie de son sexe a porté plainte contre sa femme, en état de grossesse. Cette dernière a nié les faits qui lui sont reprochés. Elle confie : «Il avait pris un balai pour me frapper en m’intimant l’ordre de regagner notre chambre. Mon époux a arraché des branches de l’arbre de la maison pour me frapper. Pour me défendre, je l’ai retenu par les parties intimes, sur lesquelles j’ai tiré avec force. Je reconnais l’avoir mordu, mais pas sur cette partie de son corps. Je l’ai mordu au bras et sur les côtés droits. Je suis formelle, je n’ai pas mordu son sexe comme il le soutient, je n’ai fait que tirer par mes deux mains sur cette partie de son corps, je suis en état de grossesse et ne vais pas le laisser me blesser. C’est un habitué des faits et ce n’est pas la première fois qu’il s’attaque à moi. Lors de ma première grossesse, il m’avait battue et j’avais accouché chez mes parents.»
Bator Dieng, inculpée pour coups et blessures volontaires, devra beaucoup méditer sur son acte. Elle est placée sous mandat de dépôt.
badiallo@lequotidien.sn 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*