DIOURBEL-AFFAIRE DE L’HOMME MORDU PAR SON EPOUSE Placée en garde à vue, Batou Dieng, la femme de Sowrou Ndiaye, nie les faits

Accusée par son mari de l’avoir mordu et sectionné une partie de son gland, Batou Dieng, en garde à vue, récuse les  propos de son époux. D’après elle, elle a mordu seulement son mari.
bator
Et pas sur le sexe… Depuis l’éclatement de cette histoire, l’épouse de Sowrou Ndiaye, Batou Dieng, continue de nier les faits qui lui sont reprochés.
  Déférée dès les premières heures de cette histoire, Batou Dieng attend toujours son heure pour faire face au juge. Mais d’après ses proches, elle continue de camper sur sa position. Une position qu’elle a laissée entendre lors de sa première audition par les limiers de Diourbel. «Je ne l’ai jamais mordu sur ses parties intimes.
Il a voulu me frapper  et je me suis défendue  et quand il a voulu me blesser, je me suis agrippée sur son sexe  que  j’ai tiré pour qu’il me laisse. Mais je ne l’ai pas mordu sur ses parties intimes  comme il le dit.  C’est faux», a-t-elle déclaré. Des propos confirmés par ses proches qui lui ont rendue visite à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel. Ses proches soutiennent qu’elle regrette son geste.
Pour l’heure, elle attend, au fond de sa cellule, le moment de faire face au juge et lui servir le même discours. Un proche fait savoir que la femme de Sowrou Ndiaye qui crie son amour fou pour sa femme, serait en grossesse avancée. Une grossesse qui n’est pas confirmée par l’intéressée qui continue de méditer sur son geste. Dans le quartier, l’audience du jeudi au tribunal est sur toutes les lèvres.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*