DIOURBEL /DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Une zone industrielle et artisanale bientôt pour Touba

La cité religieuse de Touba  va bientôt bénéficier d’une zone industrielle et artisanale. C’est la révélation faite par Serigne Dia, le directeur des études stratégiques de l’Agence nationale de l’Aménagement du Territoire  (Anat), en marge du comité régional de développement sur la nouvelle vision tenu dans les locaux de la gouvernance. Le gouverneur de la région de Diourbel a profité de la rencontre pour inviter les pouvoirs publics à renforcer les moyens du service régional de l’aménagement du territoire.touba mosquèe

La ville de Touba aura bientôt sa zone industrielle. Le directeur des études stratégiques de l’Agence nationale de l’Aménagement du Territoire (Anat) a donné la nouvelle en marge du comité régional de développement consacré à la définition nouvelle politique de cette structure.

Il s’agit d’un projet de developpement territorial en phase d’étude qui devrait impliquer l’ensemble des acteurs concernés   (le représentant du Khalife général des mourides, le conseil rural de Touba mosquée, le directeur de l’Artisanat, les autorités administratives, etc). Serigne Dia explique que ce projet «consiste à valoriser les ressources locales pour assurer un développement”. La production de peaux de même que le label Touba ont été identifiés. Partout, fait-il remarquez ” vous voyez café Touba”.

Combien d’emplois dans les plantations agricoles si le café était produit sur place, s’est-il interrogé. Ceci l’a amené à “penser qu’on pouvait developper le secteur  peaux et cuirs par la création d’une zone industrielle et artisanale ou il y aura toutes les activités en terme d’abattage”. De même que: “des tanneries qui vont produire des peaux et des cuirs finis qu’on peut utiliser dans la confection des chaussures de Ngaye Mekhe ou dans la confection de cuirs pour  l’ameublement. » Le volet de la formation  professionnelle a été aussi identifié en direction des talibés qui sortent des daaras.

Un observatoire national des territoires sera mis en œuvre pour suivre tout ce qui se passe dans chaque territoire, surveiller, contrôler, développer, maîtriser l’information territoriale. C’est-à-dire tout ce qui se passe dans chaque territoire sur  le plan économique, environnemental, social  et territorial.

Le gouverneur de la région de Diourbel, Mamadou Moustapha Ndao, a plaidé pour un renforcement des moyens du service régional de l’Aménagement du territoire. “Nous pensons qu’il faut redonner à ce service sa place pour qu’on puisse avoir un developpement le plus harmonieux dans le pays”,  a-t-il martelé.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*