DRAME À THIES : UNE FILLE DE 16 ANS, VIOLÉE PUIS TUÉE À COUPS DE COUTEAU

Coumba Yade, une jeune fille âgée de 16 ans, est décédée dans des conditions atroces. D’après le récit d’Enquête, dans sa livraison du jour, l’adolescente a été violée puis tuée à coups de couteau. Son bourreau, employé dans un fast-food, est activement recherché par la police.

Le drame est survenu dans la nuit du lundi au dimanche. La victime, une discipline du défunt guide des Thiantacounes, Cheikh Béthio Thioune, a été retrouvé morte au quartier de Hersent, dans la commune de Thiès-Est, dans la chambre de son violeur, M.S.B.

« Elle était sortie avant-hier dans la matinée pour se rendre à son lieu de travail, narre le grand-frère de la victime, Mor Yade. Coumba travaillait comme nounou. On l’a attendue pour la rupture du jeûne. Mais elle n’est pas revenue. Elle ne nous a même pas fait signe. Et, ce n’est que tôt le lendemain matin en allant au travail, que ma maman et moi avons constaté que Coumba n’a pas passé la nuit à la maison. Ce qui n’est jamais arrivé. »

Il poursuit : « C’est un de mes frères qui m’a dit avoir entendu la radio annoncer la mort d’une jeune fille au quartier Hersent. Comme nous y habitons, je me suis précipité pour me rendre à la police. Chemin faisant, je reçois un coup de fil de mon frère me demandant de la rejoindre à la morgue de l’hôpital régional El Hadj Ahmadou Sakhir Ndiéguène parce qu’il a découvert un corps qui pourrait être celui de Coumba. Une fois sur place, on a su que c’était véritablement notre sœur. » « C’est vraiment regrettable », déplore-t-il.

D’autant plus que, souligne Mor Yade, « des traces de coups ont été découverts sur le visage de la défunte. C’est triste mais on n’y peut rien. Pour l’instant, on ne sait pas qui a pu faire une chose pareille parce qu’on a été informé de sa mort qu’au petit matin. On ne peut accuser personne. Nous laissons le soin à la police de mener l’enquête. En revanche, on espère tout savoir sur les circonstances ayant conduit à son décès. »

La dépouille de la jeune fille ne sera rendue à la famille pour les besoins de l’enterrement qu’après l’autopsie.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*