Drame aux HLM : Awa Diop, 15 ans, violée, tuée et abandonnée dans un bâtiment en construction par un vigile en fuite

Aux HLM Montagne de Dakar, un drame s’est produit avec le viol suivi de meurtre d’une élève de 15 ans. L’auteur présumé, un nommé Mohamed Diop, reste introuvable.drame

Awa Diop, une jeune fille de 15 ans a été sauvagement violée dans un bâtiment en construction, puis atrocement tuée. La police a décelé du sang sur la tête et sur les parties intimes de la défunte retrouvée nue.

Des renseignements obtenus par L’Obs, issus de ce crime, il ressort que c’est dans la matinée hier, aux environs de 10H30mn, que l’affaire s’est ébruitée, au quartier Hlm Montagne, précisément dans le secteur de la Sodida. Dans ce vaste carré, se trouve un bâtiment à étage abritant les locaux de l’entrepreneur Dame Dione qui y exploite un atelier de mécanique auto. Dame Dione a engagé le sieur Mohamed Diop, 35 ans, comme préposé à la sécurité des lieux, surtout que son fils tient dans une des pièces de l’étage, un enclos de mouton.

Hier matin, à son arrivée sur place, le fils de Dame Dione est monté à l’étage pour s’enquérir de l’état des moutons. A peine a-t-il mis les pieds à l’étage que son attention est attirée par des empreintes lourdes, gravées sur le perron. Intrigué par ces traces, le fils du maître des lieux a suivi ces traces qui l’ont conduit dans une pièce contiguë à son enclos de moutons. Là, dans la pénombre, il aperçoit des pieds d’un être humain qui croupissait sous le poids d’un tas de débris de matériaux de constructions et autres gravats. Puis, il aperçoit des traces de sang sur le sol.

Dans la panique, il avise son père et les employés de celui-ci. Les limiers du poste de police des Hlm, compétents dans le secteur, et leurs collègues de la Direction technique et scientifique sont dépêchés sur les lieux pour les besoins de constat. Rejoint par les sapeurs-pompiers de la Caserne Malick Sy, les éléments de ce dispositif ont extrait des «décombres» le corps sans vie d’une jeune fille, par la suite identifiée sous le nom d’Awa Diop, 15 ans. Des témoignages recueillis dans le quartier, il ressort que la défunte vivait aux Hlm Montagne avec sa mère et sa grand-mère, son père réside, lui, dans son village natal de Fissel, (Département de Mbour).

Les soupçons les plus pesants ont été portés à l’encontre du vigile Mohamed Diop, 35 ans. D’abord, il n’a plus donné signe de vie, depuis la veille du drame. Mieux, il est devenu soudainement injoignable et a déserté son domicile. Ce n’est pas tout, puisqu’il ressort des témoignages qu’il était très proche de la victime. Mieux, certains dans le voisinage ont formellement attesté qu’il avait une aventure amoureuse avec Awa Diop.

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*