EAU – Annonce du Général Sall Le tuyau de rechange arrive dans 12 jours

macky-keur-momar5La pénurie d’eau qui sévit à Dakar a quelques jours devant elle avant l’espoir d’une solution définitive. La pièce fabriquée sur commande en France sera à Dakar  dans douze jours, a annoncé hier  le chef de l’Etat Macky Sall lors d’une conférence de presse conjointe avec Jacob Zuma en visite au Sénégal.

«La pièce en panne est en train d’être fabriquée en France. Une fois  l’usinage terminé, elle sera immédiatement acheminée à Dakar. Ce sera dans douze jours au plus tard. Je viens d’avoir le Président François  Hollande au téléphone. Il m’a rassuré qu’il va mettre à la disposition du Sénégal un avion de l’Armée française pour acheminer le tuyau à Dakar.»

Le Président Macky Sall a livré ces informations devant son homologue sud africain, Jacob Zuma, en visite de travail de 48h à Dakar depuis hier. Toute la solennité d’une conférence de presse y a été constatée lorsque le chef de l’Etat réaffirme sa surprise par rapport  à la longue pénurie d’eau  due à l’éclatement de la conduite d’eau de l’usine d’eau de Keur Momar Sarr. «Notre pays a été rattrapé par une situation inédite, une installation qui a été faite en 2004. C’est un accident technique», assume-t-il.

La réparation a enfin donné des résultats. Dans la soirée d’hier, l’eau a recommencé à couler à travers les robinets dans certains quartiers de Dakar. Mais le président de la République promet une solution à long terme.

D’ailleurs, c’est  dans ce cadre que le Sénégal aura besoin de la technologie de  l’Afrique du Sud.  Les deux Présidents se sont engagés à matérialiser une coopération en ce sens. «Nous avons discuté  du problème d’accès à l’eau potable au Sénégal. Nos deux pays comptent coopérer dans ce domaine», déclare Jacob Zuma. Pour le moment, deux accords ont été paraphés par les chefs d’Etat : l’un relatif au développement de l’agriculture, l’autre à la culture. Au total, Macky Sall annonce douze axes de partenariat, tels qu’ils ont été retenus par la Commission mixte.

Les secteurs des mines, des infrastructures, de l’énergie,  de l’industrie, du tourisme sont ciblés. Toutefois, ce défi a été transféré aux secteurs privés respectifs. Selon Macky Sall, le renforcement de cette coopération économique est d’autant plus souhaitable que les échanges commerciaux entre les deux pays ne dépassent point 5 milliards de francs Cfa.

«C’est insignifiant», regrette le chef de l’Etat sénégalais non sans magnifier le partenariat entre South african airways et Senegal airlines. Pour assurer le suivi des engagements, chaque pays mettra en place un point focal.

biramefaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*