Ebola: premier décès au Mali

Image d’archive: Le premier cas d’Ebola identifié au Mali. Une fillette de deux ans récemment revenue de Guinée, est décédée vendredi
Image d’archive: Le premier cas d’Ebola identifié au Mali. Une fillette de deux ans récemment revenue de Guinée, est décédée vendredi
Image d’archive: Le premier cas d’Ebola identifié au Mali. Une fillette de deux ans récemment revenue de Guinée, est décédée vendredi

Une enfant de deux ans qui était la première patiente atteinte de l’Ebola au Mali a succombé au virus vendredi, selon un infirmier de l’hôpital où elle était soignée.

L’homme, qui a parlé sous le couvert de l’anonymat, a vu les travailleurs de l’hôpital envelopper le corps de la petite après sa mort.

La fillette avait été déclarée positive pour le virus jeudi, après son retour d’un voyage avec sa grand-mère de la Guinée au Mali.

Elle pourrait d’ailleurs avoir contaminé plusieurs personnes en saignant du nez lors de son trajet en autocar, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’enfant et sa grand-mère ont fait plusieurs escales dans des villes maliennes durant leur trajet. Elles se sont arrêtées pendant deux heures dans la capitale, Bamako, avant d’arriver dans une ville plus à l’ouest, à Kayes.

L’OMS assure qu’elle traite la situation comme une urgence, étant donné que 43 personnes, dont 10 professionnels de la santé, ont été exposées avec un «risque élevé». Ces gens, qui ont été en contact direct avec la fillette, sont surveillés et ont été placés en quarantaine par mesure de prévention.

L’OMS déploiera par ailleurs plusieurs autres employés au Mali prochainement.

Le Mali est donc le sixième pays de l’Afrique de l’Ouest à signaler au moins un cas d’infection sur son territoire. Le pays était particulièrement vulnérable à une éclosion du virus puisqu’il partage une frontière avec l’un des pays les plus touchés, la Guinée. L’OMS et les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis s’étaient d’ailleurs déjà préparés à cette éventualité.

L’épidémie d’Ebola a pris naissance en Guinée et s’est propagée, depuis, dans cinq autres pays africains.

Selon l’OMS, l’Ebola a tué au moins 4877 personnes, sur 9936 infections recensées.

lapresse

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*