ELIMINATOIRES CAN 2015 : TUNISIE–SENEGAL : (0-1) LES «LIONS» EN GUINEE-EQUATORIALE

foot_lions_jubilent_apres_but_mamebiram_dioufLe Sénégal s’est accroché au wagon qui méne à la phase finale de Can 2015 en triomphant samedi 15 novembre de l’Egypte (0-1) en match comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de la Can 2015. En ballotage très défavorable dans la poule G, les Lions ont tenu le choc du stadium international du Caire et arracher une précieuse victoire grâce à un but inscrit dès la 8e minute, par Mame Biram Diouf.

Les Lions ont rugi sur les bords du Nil samedi pour remporter contre les Pharaons, cette décisive confrontation comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la Can 2015. En ballotage très défavorable depuis leur sortie manquée face à  la Tunisie à Monastir (1-0), l’équipe nationale du Sénégal a tenu le choc du chaudron du stade du Caire et developpé un jeu plus conquérant basé sur une défense très solide à trois, un milieu de terrain solidaire et plus porté à l’offensive mais surtout par une paire d’attaque plus incisive.
Titularisé sur le front de l’attaque au côté de Sadio Mané, Mame Biram Diouf  a vite donné le tempo montrant la determination de l’équipe sénégalaise à ranger aux oubliettes au plus vite, l’indigence du jeu dont ils ont fait preuve lors de ses derniéres sorties face à la Tunisie.
L’attaquant de Stoke City ne tarde pas à allumer dés la  6e min de jeu  la premiére méche en envoyant après une longue course une balle qui passe tout prés du montant des Pharaons. L’effort et le fighting spirit affichés par l’attaquant des Lions seront récompensés à la 8ème minute suite à un coup franc obtenu aux abords des 25 métres. Le milieu de terrain Pape Kouly Diouf se charge de l’exécuter et envoie un centre. Mame Biram Diouf fait parler sa détente  en devançant le gardien El Shawary et place une tête rageur  pour ouvrir le score (0-1.)
Coup de théâtre sur le Cairo stadium ! Le Sénégal ne pouvait pas mieux débuter  cette partie qu’on savait très difficile. Mise à rude épreuve, la défense sénégalaise tient. Le Sénégal resserre son milieu de terrain et s’offre quelques excursions dans la défense egyptienne.
Le fighting spirit et le but décisif de Mame  Biram Diouf
Les Lions profitent toutefois de la vitesse de Mame Biram Diouf et de  Sadio Mané pour mettre mal à l’aise l’arriére garde des Pharaons.
Ce dernier ne tarde pas à se signaler en prenant de vitesse ses vis-à-vis pour s’infilrer dans la surface. Le pénalty était manifeste mais l’arbitre camerounais (Alioum Néant) ferme les yeux et prive aux Sénégalais une bonne occasion de faire le break.
Pape Kouly Diop sera ainsi à un doigt du deuxiéme but à la 45e min de jeu lorsqu’au bout d’une belle geste technique, il parvient à enrouler son tir qui va aller se heurter sur la barre transversale du but égyptien.
En deuxiéme mi-temps,  les hommes de l’entraîneur Gharib mettent la pression, poussés par un public qui n’hesite pas à user des moyens les plus insolites (lasers)  pour destabiliser les Lions. Mais les Lions ne flanchent pas. Sadio Mané a encore du répondant et donne du rythme en attaque grâce à ses feintes et petits ponts  irritants pour les défenseurs des Pharaons. Le selectionneur des Lions, Alain Giresse procéde à des changements en lançant Alfred Ndiaye pour suppléer Pape Kouly Diop (74e min) et mieux ferrer le milieu de terrain.
Il adjoint à ce choix une touche offensive en mettant en selle le très attendu Diafra Sakho (79e). L’attaquant des Hammers, qui honnore sa premiére sélection officielle, s’offre quelques excursions dans la défense adverse. Les derniéres secondes du match, sur fond de tensions, seront  tout aussi éprouvantes pour  les Lions. Mais la bande à Bouna Coundoul tient le bon bout et s’empare, au coup de sifflet final les trois points de la victoire.
L’essentiel  était  là pour l’équipe du Sénégal qui venait de marcher sur les traces de leurs devanciers qui avaient réussi la prouesse de surprendre en ouverture de la Can 1986 les Pharaons dans leur antre (0-1).  Pour les Lions de 2014, ils renouent ainsi, trois ans après le flop de Bata (Can 2012), avec la plus prestigieuse compétition africaine qui  aura lieu du 17 janvier au 8 février au Caire.
Il leur reste de finir le travail mercredi 19 novembre, en faisait face au Botswana pour la 6e et derniére journée du groupe B. La premiére place sera très précieuse surtout dans la perpective du tirage au sort de la Can. Quant à l’Egypte, elle devrait s’imposer lors de sa derniére sortie en Tunisie pour espérer se qualifier au bénéfice du meilleur troisiéme.
Omar DIAW
In the Spotlight

Le déminage en Casamance ne fait pas l’unanimité

by bishba in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

Au sud du Sénégal, les opérations de déminage de la Casamance ont repris depuis le 27 février 2019. Tout s’est arrêté après l’enlèvement de cinq démineurs mardi 14 mai. La perspective d’une reprise des activités [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*