EMPLOIS : 10 000 jeunes affectés à la sécurité de proximité .

Les rangs des chômeurs vont être délestés de dix mille têtes. Ce, grâce au secteur de la sécurité.REWMI

Le marché de l’Emploi au Sénégal va accueillir 10 000 jeunes. Immédiatement. L’assurance est du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi, et de la Promotion des valeurs civiques, Benoît Sambou, au sortir d’un conseil interministériel tenu hier sur la question. Ces recrues vont être affectées à «l’agence nationale de sécurité de proximité». Ils seront placés sous la responsabilité de la police et de la gendarmerie et opérationnels sur l’ensemble du territoire national pour, d’après le ministre, «un acte volontaire de prise en charge des préoccupations de notre pays en matière de sécurité».
La création de cette agence avait déjà suscité une réserve chez certains députés, lors d’une séance plénière avec le ministre de l’Intérieur, Pathé Seck. Ces parlementaires craignaient que cette agence se transforme en milice où seront recyclés ceux qui étaient préposés à la sécurité de Macky Sall lors de la présidentielle de 2012.La lutte contre le chômage des jeunes ne va pas se limiter à ces 10 000 emplois. L’Etat, assure Benoît Sambou, compte doter la jeunesse d’une banque de projets. Cette structure, assure le patron de la tutelle, «permettrait d’orienter les jeunes vers des projets immédiatement réalisables, avec des revenus substantiels et sécurisés». Les lignes de crédit sont disponibles, mais faute «d’idée de projet assez claire ou de l’encadrement nécessaire», les jeunes n’ont pas accès à ces financements.

Autre programme en vue : le projet «kiosque emploi». Avec l’appui du gouvernement, ce projet va débuter le 15 de ce mois, selon Benoît Sambou, avec 10 kiosques emplois pour la région de Dakar. L’objectif du gouvernement espère que d’ici deux ou trois mois, tous les financements de projets et programmes retenus pour la jeunesse, seront mobilisés. Parmi ces financements, le gouvernement peut compter sur le soutient de la Banque africaine de développement (Bad) à hauteur 18 milliards de F Cfa.

Avec les 10 000 emplois de l’Agence nationale de sécurité de proximité, les 5 000 de la Fonction publique par an et les 300 000 du domaine agricol et communautaire, le gouvernement espère tenir la promesse, faite à la jeunesse, de régler la question du chômage.

C. MENDY

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*