En visite en Ethiopie, Tillerson critique la présence chinoise en Afrique

– Le secrétaire d’État américain débute ce jeudi 8 mars un voyage de six jours sur le continent africain. Avant de se rendre à Djibouti, au Kenya, au Tchad et au Nigeria, Rex Tillerson est en Éthiopie. Il était ce jeudi matin au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba où il s’est entretenu avec le président de la Commission, Moussa Faki Mahamat. Les deux hommes ont évoqué la lutte contre le terrorisme, mais aussi la présence chinoise en Afrique.

Rex Tillerson a conseillé la prudence aux pays africains. La prudence dans les contrats signés avec des entreprises chinoises. Des contrats pas toujours bénéfiques pour les pays du continent, selon le chef de la diplomatie américaine.

« Ils ne créent pas assez d’emplois, localement, ne forment pas assez les gens pour qu’ils participent davantage à l’économie de leur pays dans le futur. Et souvent le modèle de financement est fait d’une telle manière que lorsque le pays a des difficultés financières, il perd le contrôle de ses propres infrastructures, de ses propres ressources », estime Rex Tillerson.

Ne pas donner de leçons

Mais Rex Tillerson se défend de donner des leçons. « Nous n’essayons pas d’empêcher les investissements chinois en Afrique, le continent en a tellement besoin ! Cependant nous pensons qu’il est important que les pays africains réfléchissent soigneusement aux termes de ces investissements », poursuit-il.

Assis à ses côtés lors de la conférence de presse, le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat ne semble pas tout à fait d’accord. « Je pense que les Africains sont suffisamment mûrs pour pouvoir s’engager eux-mêmes, de leur propre gré, dans des partenariats qui’ils jugent utiles pour leur continent. Je pense que nous savons parfaitement où se trouvent nos intérêts », répond-il. Moussa Faki Mahamat s’était justement rendu en Chine il y a quelques semaines.

Auteur: RFI I

: Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*