ENEGAL-ECONOMIE L'UEMOA contribue à la lutte contre les inondations à Dakar

Cheikh Hadjibou Soumaré le président de la Commission de l'union
Cheikh Hadjibou Soumaré le président de la Commission de l'union
Cheikh Hadjibou Soumaré le président de la Commission de l’union

Dakar (APS) – Le Projet de réhabilitation des forages de Thiaroye (banlieue), financé pour 6,5 milliards de francs CFA par l’Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA), favorisera la baisse du niveau de la nappe phréatique dans les zones inondées et le soutien aux activités de production agricole, selon le président de la Commission de l’union, Cheikh Hadjibou Soumaré.

‘’Ce projet vise principalement à la réalisation de la sécurité alimentaire dans notre espace, tout en luttant contre les inondations au Sénégal et de faire baisser la nappe phréatique dans les zones inondées’’, a-t-il dit.

M. Soumaré s’exprimait lors de la signature convention de financement portant sur un montant de trois milliards, en vue de la réhabilitation des forages de Thiaroye (banlieue de Dakar) et leur affectation à un usage agricole.

On pris part à la rencontre le ministre de l’Economie et des Finances du Sénégal, Amadou Bâ et son collègue chargé de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Pape Diouf.

En plus de réhabiliter six forages, ce projet permettra d’en financer la réalisation de quatre autres ainsi qu’une canalisation de refoulement et d’adduction d’eau sur une longueur de 27 kilomètres, a expliqué le président de la Commission de l’UEMOA.

‘’Il va assurer l’équipement électromécanique des 10 forages ainsi que la mise en place d’un réservoir de 3000 m3 et d’une station de pompage de 800m3/heure. C’est une convention qui vise à appuyer le Sénégal dans son programme décennal de lutte contre les inondations’’, a-t-il indiqué.

Le projet, dont les travaux ont déjà démarré, a été confié à la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES). Elle a été retenue comme maître d’ouvrage délégué par la Commission de l’UEMOA, en relation avec les autorités du pays.

‘’L’un des objectifs majeurs des politiques agricoles et environnementales de l’UEMOA est de contribuer de manière durable à la satisfaction des besoins alimentaires de la population, au développement économique et social des Etats membres, à l’amélioration de leur cadre et à la réduction de la pauvreté’’, a rappelé Cheikh Hadjibou Soumaré.

Il a, dans cette perspective, indiqué des axes d’intervention prioritaires ont été identifiés, portant notamment sur la maîtrise de l’eau ainsi que sur l’accroissement de la production et de la productivité des exploitations.

Le ministre de l’Economie et des Finances a signalé que l’UEMOA a déjà effectué au Sénégal onze projets d’un montant total de 813,747 milliards dans le cadre du Programme économique régional (PER-I).

La signature de cette nouvelle convention de financement de l’UEMOA va contribuer ‘’fortement’’ à la réussite du Programme décennal de lutte contre les inondations (PDLI) déclenché depuis 2012, selon Amadou Bâ.

Ce projet a été confié à la SONES ‘’afin d’éviter une reprise de toute la procédure fiduciaire concernant le projet de réalisation de forages, avec tout ce que cela comporte en termes de lenteurs, retard et conséquemment de surcoûts’’, a-t-il relevé.

‘’A terme, a ajouté le ministre, la réalisation de ce projet favorisera un rabattement conséquent et rapide du niveau de la nappe et constitue une solution à court et moyen terme pour lutter contre les inondations dans la banlieue de Dakar.’’

SK/SAB

In the Spotlight

LE GHANA « SORT DU FMI » ET RESTE DEBOUT

by bishba in Economie 0

Le Ghana a surpris en claquant la porte au FMI, principal régulateur institutionnel de la finance internationale. Il se prive ainsi d’une manne qui lui tendait les bras. Il se devait donc de vite trouver [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*