Entre superstition et mystique, le DG du Port refuse de mettre les pieds dans son bureau

Entre superstition et mystique, le DG du Port refuse de mettre les pieds dans son bureau

Le nouveau directeur général du Port autonome de Dakar (PAD) aurait peur de s’installer dans le bureau de son prédécesseur.

Ses rendez-vous importants ont lieu dans la salle de conférence. De telles histoires sont légion au pays de la Teranga, comme le bureau hanté de Senghor à la mairie de Thiès.

Aboubakar Sédikh Bèye, comme le font souvent les responsables publics récemment nommés, a voulu refaire le mobilier et rafraîchir la peinture de son bureau. Sauf que l’homme n’a pas attendu de s’installer pour prendre à bras-le-corps les nombreux dossiers chauds, comme la grève des transporteurs de conteneurs qui bloque le port depuis la mi-septembre.

Depuis sa prise de fonction, à la place de Dr Cheikh Kanté, le nouveau DG ne veut pas mettre les pieds dans ce bureau. Il s’agit d’une attitude qui interroge et qui fait courir une folle rumeur.

D’après les on-dit, le PAD serait « miné », terme qui, à Dakar, signifie « truffé de grigris ». Des individus mal intentionnés auraient jeté le mauvais sort partout dans le port, disent même certains. Ce sont autant de phrases qui traduisent bien la relation qu’entretiennent encore les Sénégalais avec le surnaturel, voire le mystique.

Ainsi le nouveau directeur aurait préféré assurer ses arrières avant d’aménager dans son nouveau bureau. «Comme s’il craignait des « missiles » enfouis quelque part, l’ancien chargé des affaires économiques de l’Ambassade du Sénégal aux Etats-Unis et ancien directeur de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie, évite comme la peste le bureau occupé jusque-là par ses prédécesseurs», écrit Leral.net, citant quelques indiscrétions.

Avec le360afrique

In the Spotlight

Vente de migrants en Libye : Le président nigérien réagit

by James Dillinger in A LA UNE 0

Le sommet se tiendra en Côte d’Ivoire les 29 et 30 novembre. Selon l’Agence France Presse, le chef de l’Etat nigérien a personnellement demandé à son homologue ivoirien Alassane Ouattara que la question soit évoquée [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*