Epinglé par l’Armp sur un marché de 300 millions FCfa: Le DG de la Lonase parle d’ «irrégularités»

dg lonaseLa Loterie nationale sénégalaise épinglée par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp), son directeur réfute l’idée d’une quelconque «malversation» autour du marché de 300 millions de FCfa, qualifié d’irrégulier.

Et c’est dans un entretien à L’Observateur, ce jeudi, que le DG de la Lonase apporte quelques précisions. «Ce qu’il faut retenir, c’est que les 300 millions concernaient huit marchés. Il ne s’agissait pas de malversations, mais plutôt de question de forme. Quand je prenais les rênes de la Lonase, on ne respectait pas les procédures de passation de marchés. Il y avait un manque de formation des agents. Ce problème a été résolu maintenant», soutient Amadou Samba Kane, Directeur général de la Loterie nationale sénégalaise (Lonase).

«Pour ce qui est des irrégularités de forme, sur les 300 millions de francs Cfa, les 75% de ce montant concernaient des batteries. (…) Nous travaillons avec une société qui nous fournit des terminaux pour confectionner les tickets. Nous avons un fournisseur qui nous vend ce matériel. Nous avons signé un contrat avec les fournisseurs, que j’ai d’ailleurs trouvé sur place», ajout-t-il, avant d’invoquer la Senelec et ses coupures de courant.

«A cause des coupures d’électricité dans certaines zones, nous avons discuté avec notre fournisseur pour avoir des batteries afin d’assurer une autonomie en cas de coupure d’électricité. Ce sont ces batteries que nous avons achetées avec toutes les pièces à conviction. Et l’Armp nous a dit que le marché devait figurer sur notre plan de passation de marchés. Ce qui est vrai», concède le DG de la Lonase. Qui conclut : Compte tenu de la particularité du marché, «personne d’autre ne pouvait le faire. C’est la société propriétaire des terminaux qui était seule à pouvoir nous fournir des batteries. Elle n’accepte pas qu’une autre mette des batterie dans ses appareils».

Les autres griefs de l’Armp concernaient, selon lui, «de petits marchés relatifs au nettoiement, pour environ 11 millions de FCfa (…)». «Ce sont des irrégularités qu’on a relevées pour dire que la Lonase a été épinglée sur un marché de 300 millions. Il ne s’agissait pas de malversations».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*