Escroquerie au Cms : Trois dames poursuivies pour avoir accordé 115 millions de crédits à des Gie fictifs

9459910-15171829Trois agents du Crédit mutuel du Sénégal (Cms) encourent une peine d’emprisonnement ferme d’un an. D’après EnQuête, on leur reproche d’avoir accordé des crédits d’une valeur de 115 millions de FCfa à des Groupements d’intérêt économique fictifs. Au cœur de cette affaire, un escroc connu des services de la justice, Dieynaba Sarr. Selon l’accusation, le modus operandi de la dame consiste à ouvrir un compte bancaire dans une institution financière. Une fois le compte créé, elle fait une demande de crédit au nom de Groupements d’intérêt économiques (Gie). Cette fois-ci, elle a bénéficié de la complicité de sa « sœur jumelle », Coumba Sarr, et des dames Nafissatou Kâ et Adama Mbaye. Elles ont réussi à obtenir un crédit de 115 millions de FCfa au niveau du Cms pour le compte de cinq Gie qui non seulement sont fictifs, mais il s’avère que les papiers versés pour la constitution des dossiers portent des signatures scannées du greffe et de la polie. Pour enfoncer le clou, les cartes grises des véhicules ayant servi de gage appartiennent à des personnes qui n’ont aucun lien avec les Gie.

Pour le parquetier, les sœurs Dieynaba Sarr et Coumba Sarr sont les principales instigatrices et méritent une peine de trois ans ferme assortie d’un mandat d’arrêt. Les dames Nafissatou Kâ et Adama Mbaye font aussi l’objet d’un mandat d’arrêt. Elles encourent une peine de deux ans ferme. Pour réparation, le Cms réclame la somme de 165 millions de FCfa, au titre de dommages et intérêts.

In the Spotlight

Revue de Presse Ahmed Aidara du 22 Mai 2019

by bishba in AUDIOS & REVUES DE PRESSE 0

Related Posts:DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Les élections législatives peuvent-elles se tenir le…Direct – Emmanuel Macron : «Je mettrai tout…17 novembre 1986 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*