Escroquerie : Une dame ramasse 148.500 FCFA, un vigile et un commerçant réclament la somme et finissent en prison

liasse-argent-billet-banque-zone-CFA-656x360Escroquerie : Une dame ramasse 148.500 FCFA, un vigile et un commerçant réclament la somme et finissent en prison

La police de Yeumbeul a mis aux arrêts un agent de sécurité d’un groupe de presse de la place et un commerçant, informe le journal le Soleil dans sa livraison de ce lundi. Ils ont été écroués dans le cadre d’une affaire de tentative d’escroquerie et d’association de malfaiteurs. Il est reproché à B. ND. , agent de sécurité et ND. D., commerçant, d’être de mèche, pour essayer de récupérer l’argent ramassé par une dame. La dame en question, voulait déposer le fric au niveau de la direction de ce groupe de presse, en attendant que le propriétaire se signale. Les faits remontent au 10 octobre dernier. Ce jour-là, la dame V.M ramasse un sachet contenant la somme de 148.500 FCFA. Souhaitant que cet argent soit retourné à son propriétaire, elle s’est rendue audit groupe de presse afin de communiquer sur l’argent ramassé. C’est dans ce contexte qu’elle a rencontré le vigile à qui elle a expliqué toute l’affaire. Mais, trouvant suspecte ce dernier, la dame retourne avec l’argent, non sans laisser son numéro au vigile, au cas où le propriétaire de l’argent se signalerait. Elle déposa ainsi l’argent au commissariat de Yeumbeul. C’est en ce moment que le vigile a comploté avec le nommé ND.D, à qui il a demandé d’appeler la dame pour dire qu’il est le propriétaire des 148.500 FCFA. ND.D obtempère et entre en contact avec la dame. Seulement, questionné par la dame sur le montant de l’argent, le commerçant a été incapable de dire la valeur exacte de l’argent dont il dit être le propriétaire.  Consciente qu’elle a affaire à un imposteur, la dame file la puce de son téléphone au commissaire Assane FALL de Yeumbeul. Ce dernier, avec l’aide de la SONATEL, finit par mettre à nue ce coup fourré orchestré par le vigile et son ami commerçant pour récupérer l’argent.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*