Et cet obscur multimilliardaire, aux commandes de la république ?

Macky Sall ndananeL’arrogance attentatoire des grosses cylindrées luxueuses : une césure avec la  rhétorique médiatico-politique inflationniste. La douane se constitue partie civile dans l’affaire Aliou Aïdara Sylla. Elle se cale sur le politiquement incapable, à la seule fin de bénéficier de galons supplémentaires indus par l’entregent du juge et partie.

Pour autant, cette même douane s’est-elle portée partie civile dans l’affaire du premier ministre, Abdoul Mbaye,  accusé de blanchiment d’argent dans l’affaire Hissène Habré ?

Bonne gouvernance, transparente, sobre et vertueuse !

Les mêmes causes reproduisent toujours les mêmes effets Si l’obscur multimilliardaire, est humilié à Fatick, c’est parce qu’il incarne le recul par les actes répréhensibles qu’il pose.  Bien qu’il occupe le haut du pavé dans des circonstances  totalement exceptionnelles, il n’est pas crédible et n’est aucunement compétent pour opérer une véritable rupture.  Il suffit d’examiner les nominations indécentes népotiques, pour comprendre qu’il n’est pas à la hauteur. Il n’est pas un démocrate. Il le sait lui-même dans son for intérieur. Le miracle ne se produira jamais avec un tel homme. Ceux qui croient à sa prétendue bonne gouvernance, sont, soit, naïfs, soit, tout simplement complices.

Lorsque le mépris et la charogne deviennent un viatique d’état, de gouvernance, jusqu’à se ridiculiser à ce point, pendant qu’ils n’ont que l’insulte à la bouche, conforme à la salissure, d’une rhétorique pestilentielle. La preuve remarquable, matérielle d’une bassesse irréfragable.

Jet de pierres contre les ministres de Macky Sall à Fatick: Thierno Alassane Sall veut des sanctions.  Au nom de la liberté d’expression inscrite dans la constitution, les fatickois, qui n’ont que leurs voix pour désavouer un président de la république, foulant du pied sa parole donnée, doivent-ils être nécessairement sanctionnés ?

C’est la preuve matérielle des faits d’un totalitarisme au culot incommensurable, qui ne souffre d’aucune ambigüité.  Un peu de retenue, d’humilité ! Porter le nom de ce que l’on ne veut pas prononcer, autorise tout, maintenant, dans ce pays inintelligible.

C’est son pouvoir qui l’intéresse.

Comment peut-on pistonner toute une famille, des courtisans et venir nous tarabiscoter avec une litanie de Taratata verbeuse et creuse d’une prétendue bonne gouvernance, dans un ciel obscurci ?

Les sénégalais sont-ils assez désertiques en matière grise, pour se laisser  emberlificoter dans la trajectoire du politiquement incapable, qui se soustrait face à ses responsabilités ?

Sa seule préoccupation se résume pour faire vivre sa propre famille au crochet de la république. Il parle plus qu’il ne travaille, se dédit constamment. Ce qu’intéresse, c’est son égo, sa famille, ses proches et sa bande de courtisans, talibés. Les déconvenues correspondent parfaitement au personnage convulsif, hautain et méprisant. Les  déceptions sont liées à son manque d’intuition politique criarde. Les mêmes causes reproduisent éternellement les mêmes effets.

S’il y a blanchiment d’argent, escroquerie, association de malfaiteurs, suivez notre doigt, il faut chercher le principal coupable plus riche que Crésus, à l’apparence respectable, lequel se  niche sous les  lambris dorés derrière les grilles d’un palais, dont sa femme, hier, au foyer, disposait déjà de biens immobiliers en 2004.

Comment une chômeuse chronique peut-elle être propriétaire d’un patrimoine immobilier si important, qui contrastait parfaitement avec son statut ?

Tôt ou tard, ils rendront des comptes, puisqu’ils ont ouvert la boîte de pandore de l’enrichissement illicite. Ces gens-là sont-ils bien placés pour parler de biens mal acquis ?

Les plus bavards ne sont pas nécessairement des exemples de l’orthodoxie. Ce sont les mêmes qui nomment leurs proches avec des compétences et expériences bidon à des postes de hautes responsabilités.

 Le combat continue !

par Ahmadou Diop

In the Spotlight

Italie: Bruno Le Maire remis à sa place par Matteo Salvini

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

La future coalition gouvernementale italienne a annoncé des mesures anti-austérité qui ont notamment fait réagir le ministre français de l’Economie et des Finances. Après avoir mis en garde Rome, Bruno Le Maire a reçu une [...]

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*