Etats-Unis : détenu à tort pendant 45 ans, découvrez le montant qu’il va percevoir

Richard Phillips, c’est l’homme de 73 ans qui avait été condamné à perpétuité en Octobre 1972 pour un meurtre qu’il n’avais pas commis. Après avoir passé 45 ans en prison, il a été innocenté et libéré. il recevra des autorités du Michigan la somme de 1, 5 million de dollars (1,35 million d’euros) en guise de dédommagement.

Il compte désormais « se détendre et peindre ». « Je vais faire profil bas, voyager et profiter de la vie. » 

Etats-Unis : détenu à tort pendant 45 ans, découvrez le montant qu'il va percevoir

Phillips avait été accusé du meurtre d’un certain Gregory Harris, sur la base du témoignage du beau-frère de la victime. Un témoignage qui s’est finalement révélé faux 45 ans après. D’après Detroit News, c’est son coaccusé Richard Palombo qui a reconnu avoir tué Harris il y a sept ans avec la complicité de son beau-frère et, qu’à l’époque, il ne connaissait pas Richard Phillips.

Richard Phillips n’avait cessé de clamer son innocence. Après la reconnaissance de son innocence, Richard Phillips était devenu selon l’université du Michigan le condamné à tort des Etats-Unis ayant passé le plus de temps derrière les barreaux. C’est grâce au programme de l’établissement l’innoncence Clinic consacré à corriger des erreurs judiciaires que Richard Phillips a pu être libéré.

Lorsqu’il recouvre la liberté, Richard Phillips a pu vendre des tableaux peints pendant sa détention. Ses œuvres très colorées ont été vendus à plusieurs milliers de dollars. Maintenant l’ancien détenu noir aura de quoi voir venir même si les années perdues ne se remplacent pas. « Je veux juste me détendre, me détendre et peindre », a expliqué Richard Phillips en commentant la bonne nouvelle.

In the Spotlight

Voici la chronique du 19 juin 2019

by bishba in CONTRIBUTION 0

Related Posts:DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Direct - Emmanuel Macron : «Je mettrai tout mon soin…17 novembre 1986 : La joute verbale [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*