Etats-Unis: ils voulaient tuer Obama à coups de rayons laser.

obamaLe ridicule ne tue pas ou presque… Le FBI a arrêté mercredi deux hommes qui préparaient plusieurs attentats aux rayons X dont un contre le président Barack Obama. Les deux Américains, dont l’un serait membre de l’organisation suprémaciste blanche Ku Klux Klan, avaient mis au point un système de radiations létales qui pouvait être enclenché à distance. Glendon Scott Crawford, 49 ans et Eric Feight, 54 ans entendaient mener une expédition punitive contre les “ennemis d’Israël” et le président américain, qu’ils tiennent pour responsable des attentats de Boston.

Glendon Scott Crawford, mécanicien industriel chez General Electric à Schenectady, a rencontré Eric Feight, un ancien de General Electric spécialisé dans la mécanique et l’ingénierie, via leur travail. D’après le Huffington Post, Feight devait dessiner, fabriquer et tester le système d’enclenchement à distance, destiné à activer les rayons laser létaux depuis le toit d’un camion.

Ils avaient baptisé leur projet “Hiroshima sur l’interrupteur de lumière”

L’enquête a commencé au printemps 2012, lorsque le responsable d’une synagogue de la ville d’Albany (Etat de New-York) est venu signaler auprès des autorités l’étrange visite de Glendon Scott Crawford. Ce dernier souhaitait approcher des organisations juives dans le but de recueillir des fonds, mais aussi de l’aide dans l’élaboration de son projet qu’il avait baptisé “Hiroshima sur l’interrupteur de lumière”, selon la Repubblica.

En présentant sa démarche, le quadragénaire a expliqué vouloir “éliminer les ennemis d’Israël”. Mis au courant, le FBI a décidé de prendre au piège le conspirateur et demandé aux autorités religieuses de jouer le jeu en organisant une rencontre avec l’apprenti terroriste et un agent sous couverture. Peu de temps après, Crawford, membre du Ku Klux Klan, s’est rendu en Caroline du Nord pour rencontrer un haut dirigeant de l’organisation raciste afin de solliciter l’aide du groupuscule, lequel l’a aussitôt dénoncé au FBI. Rejeté de toutes parts, le grotesque duo a finalement été arrêté mercredi, accusé de conspiration et de conception d’armes mortelles en vue d’actes terroristes.

Cette histoire qui a tout d’un mauvais épisode de MacGyver, ne semble pas avoir terrorisé l’Amérique, bien au contraire, les enquêteurs ont jugé par la suite l’ivention aux rayons laser “inoffensive”, car “inopérante” .

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*