ETATS-UNIS: Trois jeunes musulmans abattus en Caroline du Nord

musulmans tuésLe tireur, qui s’est rendu de lui-même à la police, s’affichait comme un anti-religieux convaincu. L’enquête semble toutefois privilégier la querelle de voisinage.

Deah Shaddy Barakat, 23 ans, sa femme Yusor Abu-Salha, 21 ans, et la soeur de celle-ci, Razan Abu-Salha, 19 ans, ont été froidement abattus. (DR)

Trois jeunes musulmans membres de la même famille ont été abattus mardi 10 janvier à leur domicile de Chapel Hill, en Caroline du Nord, aux Etats-Unis.

Les trois victimes ont été identifiées comme étant Deah Shaddy Barakat, 23 ans, sa femme Yusor Abu-Salha, 21 ans, et la soeur de celle-ci, Razan Abu-Salha, 19 ans. Tous trois auraient été tués d’une balle dans la tête, selon les médias locaux.

Le tireur, un homme de 46 ans identifié comme étant Craig Stephen Hicks et visiblement très opposé à toute forme de religion, s’est rendu de lui-même à la police après la fusillade. Il a été écroué pour meurtre.

USA_Assassinat-anti-Musulmans-01Selon les médias locaux, Deah Barakat était étudiant en deuxième année de faculté dentaire. Sa femme (ils étaient mariés depuis moins de deux mois) comptait débuter son cursus dans la même filière à la rentrée prochaine. Razan Abu-Salha était également étudiante à l’université de Caroline du Nord.

Deah Barakat était étudiant en deuxième année de faculté dentaire. (“Our three winners” / Facebook)

En janvier, Deah Barakat avait écrit sur Twitter : “C’est tellement triste d’entendre les gens dire que nous devrions ‘tuer les juifs’ ou ‘tuer les Palestiniens’. Comme si cela allait résoudre quoi que ce soit.”

“Un problème de voisinage”

USA_Assassinat-anti-Musulmans-02Craig Stephen Hicks, lui, s’affiche sur sa page Facebook comme un anti-religieux convaincu : “Etant donné les énormes dégâts que votre religion a faits dans ce monde, je dirais que j’ai non seulement le droit, mais aussi le devoir, de l’insulter”, dit-il dans un commentaire sur ses croyances religieuses, en référence aux religions dans leur ensemble, sans en viser une en particulier.

Ses publications anti-religieuses s’en prennent indistinctement aux musulmans, aux chrétiens, aux juifs ou aux mormons. L’enquête préliminaire semble toutefois privilégier “un problème de voisinage à propos d’une place de parking”.

L’une de ses dernières photos, publiée le 21 janvier, montre un revolver calibre .38. L’image est intitulée “Moi” et dans la légende Craig Hicks précise que l’arme est chargée et qu’il dispose en outre de cinq balles supplémentaires.

Le triple meurtre a suscité une vague d’émotion sur les réseaux sociaux, certains utilisateurs de Twitter s’indignant que l’affaire fasse moins de bruit que la tuerie de “Charlie Hebdo” en France. Une page Facebook a également été ouverte en hommage aux victimes.

L’OBS

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*