EVACUATION DES MALADES DANS DES ZONES D'ACCES DIFFICILES La fondation Sonatel dote 14 structures sanitaires

tricycle_medicalisee_06121240La Fondation Sonatel a remis hier, mardi 11 juin, à 14 moto-ambulance tricycle médicalisées à 14 structures sanitaires des régions de Kolda, Louga, Matam, Tamba, Kédougou et  Sédhiou. C’est en marge des journées portes ouvertes, organisées par cette Fondation à son siège sise à Stèle Mermoz que la cérémonie de remise de cet appui logistique qui vise à faciliter l’évacuation des malades et en particulier des femmes enceintes dans ces zones, a eu lieu.

Les postes de santé bénéficiaires de cet appui en logistique de la part de la Fondation Sonatel sont localisés dans les régions de Kolda, Louga, Matam, Tamba, Kédougou et Sédhiou. Ils sont au nombre de 14 structures sanitaires à recevoir leur clé de moto-ambulance tricycle médicalisées, en marge du lancement des Journées portes ouvertes, organisées par cette Fondation dans ses locaux sise à Stèle Mermoz, hier mardi 11 juin. La tenue de cette journée entre, selon une source interne rentre «dans le cadre d’information sur les 11 ans d’actions de mécénat de solidarité et de partage afin de participer à l’amélioration du bien-être de la population sénégalaise».

C’est donc en marge de ces Journées de communication avec le grand public que ces postes de santé ont reçu la clé des moto-ambulances tricycles médicalisées. Les heureux récipiendaires du jour sont, entre autres, les postes de santé de Bambadinka, Paroumba, Barkédji, Affé Djoloff, Coki, Oréfondé, Vélingara Ferlo, Bani Israel, Kothiary, Bala, Thiabédji, Bantako, Marsassoum et de Djirédji.Ces 14 structures de santé, bien que ne se trouvant pas dans le même lieu, partagent le commun dénominateur. Il s’agit de postes de santé, pour la plus part situés dans de zones enclavées et difficiles d’accès pour une ambulance classique. Les pistes d’accès y sont quasiment inexistantes.Ces postes de santé partagent également le critère d’éloignement avec leurs centres de santé principal, qui se trouvent à des dizaines de kilomètre pour une grande partie d’entre eux.

Cette situation d’enclavement fait que les malades y sont évacués la plus part des cas, par charrettes, motos ou vélos, selon le témoignage de représentants de ces postes de santé. Ce sont donc ces différents critères évoqués qui ont guidé le choix de la Fondation de la Sonatel, indique un agent de cette Fondation que Alioune Ndiaye, directeur général de la Sonatel a qualifié de «moyen d’intégration sociale»de l’entreprise dont il préside la tournée. «Avec cette dotation en moto-ambulances tricycles médicalisées à ces postes de santé, la Fondation Sonatel vise à faciliter l’évacuation des malades et en particulier des femmes enceintes», a indiqué Ndèye Lala Trawaré Coulibaly, administratrice générale de cette Fondation. Qui précise également que les postes de santé bénéficiers de ce don se trouvent à des dizaines de kilomètre des centres de santé de référence.

 De 2002 à 2013, des centaines de millions injectés dans le social

Il est à préciser que cette Fondation n’est pas à son premier geste du genre dans ce secteur de santé. Cette Fondation s’implique aussi dans des secteurs tels que : l’éducation et la culture. De 2002, date de sa création à 2013, cette Fondation a inscrit sur son registre de mécénat plusieurs réalisations. Dans le domaine de la santé, la Fondation a assuré plus de 8051 prises en charge sanitaires et 1792 opérations aux personnes âgées. La Fondation a également financé  l’équipement et la modernisation du plateau médicale d’un bon nombre d’hôpitaux du Sénégal. On peut citer, entre autres, 22 ambulances médicalisées offertes à des structures de santé dont celle de Matam, fraîchement érigée en région.

La dotation du Centre hospitalier Universitaire de Fann d’un appareil à imagerie par Résonance Magnétique (Irm) dont, il est le pionner dans sous-région ouest Africaine. La dotation de l’hôpital régional de Ziguinchor de son premier scanner numérique mettant ainsi fin au calvaire de la population du Sud du pays qui n’ont plus besoin de se déplacer jusqu’à Dakar mais également ses nombreuses campagnes de lutte contre le paludisme avec la distribution de plus 50 000 moustiquaires imprégnées pour ne citer que cela.

Dans le domaine de l’éducation, la Fondation Sonatel s’est beaucoup illustrée dans la scolarisation et le maintien des filles à l’école, la promotion de l’excellence, l’assistance à l’enfance défavorisée et à la Petite enfance. Elle œuvre également dans la lutte contre l’analphabétisme et l’illettrisme. Pour la réussite de ces différents programmes, la Fondation n’a pas hésité sur les moyens. Elle a offert près de 3400 bourses d’études à des jeunes filles, issues de milieux défavorisées de certaines régions du pays pour encourager leur maintien à l’école. Elle est le bailleur du concours «miss Mathématique» destiné aux élèves de classe de seconde dans toutes les 14 régions du pays.

Ce concours vise la promotion des mathématiques chez ces élèves. En ce qui est de la culture, la Fondation apporte son appui dans la formation des jeunes talents. Elle apporte également son soutien à l’organisation de 70 festivals pour faire vivre nos traditions.  Elle s’active également dans la sauvegarde du patrimoine et de la mémoire. En juin 2011, elle s’est vue décerner le diplôme de d’honneur par la Direction Nationale des Archives du Sénégal pour son engagement dans ce domaine.

Nando Cabral Gomis Sudonline

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*