Face aux graves accusations de Me Wade, le Palais menace de lâcher des bombes

7119896-10910792Au cours de la réunion du Comité directeur du Pari démocratique sénégalais, tenue mercredi, en présence de Me Abdoulaye Wade, les libéraux ont promis un mois de novembre de feu, avec notamment l’organisation d’un grand meeting en compagnie de leurs alliés et sympathisants. Dans les prévisions du Pape du Sopi et de ses camarades, figurent en bonne place des déballages portant sur de grands dossiers de l’Etat à l’encontre des autorités politiques actuelles, au premier rang desquelles le Président Sall lui-même. Mais, d’après L’Observateur, cela risque d’être une guerre de déballages. Selon le journal du groupe Futurs Médias, les proches du chef de l’Etat mettent en gardent les membres de l’ancien régime. « Nous disposons d’informations compromettantes, loin de toute tentative de digression à l’encontre de dignitaires de l’ancien régime, que le Président se garde de divulguer et qu’il gère comme des secrets d’Etat, malgré sa grande volonté politique de transparence et de reddition des comptes publics. Le chef de l’Etat peut prendre de la hauteur vis-à-vis de Me Wade, mais d’autres responsables du parti n’hésiteront pas à mettre sur la place publique des affaires qui mettront l’honorabilité de l’ancien chef de l’Etat à rude épreuve. Il ne faut pas qu’ils franchissent le rubicond », préviennent-ils.

In the Spotlight

Drépanocytose: Un million de Sénégalais touché

by bishba in SANTE 0

Un million de Sénégalais souffre de la drépanocytose. Les patients rencontrent des difficultés pour se soigner au motif que le Sénégal ne dispose que de deux centres de traitement qui se trouvent à Dakar. Ce [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*