Faso : une coalition dénonce l'impunité

Burkina-Faso Roch Christian KaboréAu Burkina Faso, un regroupement d’organisations de la société civile et de partis politiques denoncent le manque de sanction contre les auteurs de la répression lors des manifestations qui ont précédé la fin du régime du président Blaise Compaoré.

Cette coalition dénonce la faillite du système judiciaire.

Krizogome Zoumoré, président de la coalition, soutient qu’il faut sonner l’alerte pour la fin de l’impunité pour les crimes économiques et de sang.

“Il est à noter qu’à ce jour lumière n’a été fait ni sur les dossiers de l’insurrection ni sur les victimes du coup d’Etat du 16 septembre 2015 ni sur les dossiers antérieurs de crime de sang ni sur les crimes économiques. Il est impérieux et urgent que toute la lumière soit faite sur l’ensemble de ces affaires louches et que tous les coupables quel que soit leur rang, leur titre ou leur grade répondent devant la justice”, a déclaré M. Zoumoré.

La coalition contre la vie chère (CCVC) reproche, par ailleurs, au président du Faso de n’avoir rien fait pour l’amélioration des conditions de vie des Burkinabè.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*