FASTEF – Pour fustiger leur non-affectation : Des nouveaux professeurs assiègent le ministère de l’Education

Serigne Mbaye Thiam Le ministère de l'Education nationale
Serigne Mbaye Thiam Le ministère de l'Education nationale
Serigne Mbaye Thiam Le ministère de l’Education nationale

Le ministère de l’éducation a été secoué, hier, par l’intrusion dans ses locaux  de  manifestants de la promotion sortante de la Faculté des sciences et technologies de l’éducation et de la formation (Fastef). Ces derniers pestaient contre leur non affectation dans les établissements publics sénégalais.  Alors que Serigne Mbaye Thiam a annoncé avant-hier lors du Conseil des ministres le recrutement de près de 3 mille enseignants dans la Fonction publique cette année.

Déterminés à se faire entendre et «déçus» de la faiblesse du niveau de recrutement, ils voulaient à tout prix investir les lieux et rencontrer  par tous  les moyens le ministre de l’Education nationale. «Moi, j’ai été affecté à Louga mais beaucoup de mes promotionnaires sont laissés en rade», note Amadou Thiaw, de la promotion 2013 en Maths-Physique et Chimie». Il trouve «peu» le nombre de professeurs affectés dans les différents établissements scolaires du Sénégal.

Interpelé en marge de la cérémonie de distribution de produits détergents par l’Unicef au ministère de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam tempère avant de promettre des rencontres avec les «mécontents».  «Nous allons les recevoir. Quand les Sénégalais ne sont pas contents de leur situation, s’ils demandent un rendez-vous, on les reçoit et on discute avec eux. Maintenant s’ils veulent utiliser d’autres moyens  qui sont illégaux, on appréciera. En tout cas, on est disponible pour les rencontrer. Il ne sert à rien de parler dans la rue ou dans les radios», soutient-il.

Stagiaire

In the Spotlight

LE GHANA « SORT DU FMI » ET RESTE DEBOUT

by bishba in Economie 0

Le Ghana a surpris en claquant la porte au FMI, principal régulateur institutionnel de la finance internationale. Il se prive ainsi d’une manne qui lui tendait les bras. Il se devait donc de vite trouver [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*