FEUILLE D’AUDIENCE DU PRESIDENT AMERICAIN AU SENEGAL Obama Zappe les Ong, le Congad saisit l’ambassade des Usa.

«Sur le registre des audiences du président des Etats-Unis dont nous avons pris connaissance, ne figure aucune structure locale de développement, notamment les ONG, même celles américaines».  Cette révélation est de l’Ong Action Humaine pour le Développement Intégré au Sénégal (AHDIS) qui souligne que le Congad a saisi l’Ambassade des Etats-Unis pour «dénoncer cet état de fait très déplorable».pr_obama_barack_1_06260419

«A moins de 24h du début de cette visite, tout porte à croire que nos espoirs seront déçus car jusqu’ici rien ne nous indique clairement que la révision de notre coopération fait partie de l’agenda du président américain», renseigne un communiqué de presse l’ONG Action Humaine pour le Développement Intégré au Sénégal (AHDIS).
Et de révéler que «sur le registre des audiences du président des Etats-Unis dont nous avons pris connaissance, ne figure aucune structure locale de développement, notamment les ONG, même celles américaines».

Ainsi, le CONGAD dont l’Ahdis est membre a saisi l’Ambassade des Etats-Unis pour «dénoncer cet état de fait très déplorable, qui à la limite aurait pu être évité si, compte tenu d’un agenda peut être surchargé, le président Obama demandait à certains parmi ses Conseillers de recevoir les ONG», souligne la même source. Cette dernière soutient que «traditionnellement, les visites officielles de chefs d’Etats amis du Sénégal étaient précédées par la préparation d’un paquet de protocoles et conventions sur des politiques sectorielles à soumettre à la signature des deux parties.

Avant leur signature, ces accords étaient également soumis à l’appréciation de tous les acteurs du développement concernés, dont les Organisations de la Société civile (OSC), pour avis et contribution», souligne l’Ong Ahdis. Elle en déduit que «face à cette situation inhabituelle, le président Barack Obama fait de la vitrine démocratique africaine qu’est le Sénégal, une porte d’entrée pour faire passer des messages et continuer son voyage dans les autres pays, sans pour autant s’occuper concrètement de problèmes de développement». Et de soutenir que «Cela n’illustre donc aucunement le succès diplomatique attribué à nos autorités mais plutôt une mollesse de leur part». D’ajouter : «Dès lors, le Sénégal gagnerait à disposer d’une diplomatie capable de booster le développent économique et social du pays, en dehors du mirage économique collé à cette visite».

Par ailleurs, s’agissant de la perturbation de la quiétude des habitants de l’île de Gorée à l’occasion de la visite du président américain, AHDIS «manifeste toute sa compassion et sa solidarité à ces compatriotes insulaires ». Et d’ajouter : «Nous estimons qu’il est grand temps que les chefs d’Etat africains changent radicalement leur façon d’accueillir leurs homologues occidentaux». L’Ong Ahdis  de noter que «jamais Macky Sall   ne s’est rendu dans un pays comme les Etats-Unis et s’est fait accueillir par une liesse populaire faite de longues files de voitures, à l’instar de ce qui est pratiqué chez nous. Ensuite, jamais lors de ses visites dans ce genre de pays le dispositif de sécurité n’a été mis en branle aussi lourdement, au point de perturber les populations».

En conséquence, «nous disons oui pour la sécurité de nos hôtes étrangers et non à la «bunkérisation» de Dakar et Gorée».  Si les Etats-Unis sont la plus grande puissance mondiale, dit-elle, «ils devraient être en mesure d’assurer la sécurité de leur président, sans la moindre perturbation de nos concitoyens, grâce aux technologies dont ils disposent»

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*